Visiter Gyeongju, l’ancienne capitale coréenne

Visiter Gyeongju, l’ancienne capitale coréenne

Après Séoul et Suncheon, nous voilà partis en direction de l’ancienne capitale du pays pour visiter Gyeongju et baigner dans la dynastie Silla qui perdura pendant près de 10 siècles. Gyeongju est une ville très agréable où se mêlent verdure, tradition et histoire. Elle compte de nombreux sites classés au Patrimoine de l’UNESCO et qui vous font voyager dans le temps dans un paysage extrêmement bien préservé : les maisons, les restaurants et boutiques côtoient les nombreux tombeaux des rois, recouverts de gazon et appelés tumuli. Un spectacle insaisissable ! Voici notre itinéraire de deux jours su les traces des Silla.

Observatoire de Gyeongju
Observatoire de Gyeongju

Première journée à arpenter la ville de Gyeongju

Le parc des Tumuli de Nodong-ri et Noseo-ri

Le parc Nodong-ri et Noseo-ri est implanté en plein milieu de la ville. On peut donc s’y promener et côtoyer les tumuli datant du 4ème au 6ème siècles. Un vrai bain de verdure ! Nous n’avons pas trouvé d’informations spécifiques quant à l’histoire derrière ces tumuli mais la balade reste agréable.

Tumuli à Gyeongju
Tumuli à Gyeongju

Infos pratiques

  • Parc gratuit sans délimitation.

Le parc des tombes anciennes Daerungwon

Accessible depuis deux entrées, cet autre parc, cette fois-ci cloisonné et payant, accueille 23 tombes et plusieurs tumuli. Trois tombes sont indiquées aux visiteurs :

  1. La tombe de Cheonmachong : il est possible d’en visiter l’intérieur et même de bénéficier d’une visite guidée gratuite en anglais toutes les heures, de 10h00 à 16:00. On y découvre de nombreux objets, pièces de costumes ou encore bijoux reproduits ou d’origine. A ne pas manquer.
  2. La tombe de Hwangnamdaechong : qui comporte deux défunts et dans laquelle ont été découverts plus de 50 000 artéfacts.
  3. La tombe de Michu-wangneug : rien d’extraordinaire mais nous aimions bien le nom Michu 😉
Tumulis à Gyeongju
Tumulis à Gyeongju

Infos pratiques

  • L’entrée du parc coûte 3,000KRW.
  • Le parc ferme à 22h. N’hésitez pas à le visiter de nuit pour une ambiance feutrée.
Tumulis à Gyeongju
Vue depuis le parc des anciennes tombes

L’Observatoire astronomique de Cheomseongdae

Même si de prime abord, l’Observatoire ne paie pas de mine – sa taille est loin d’être astronomique – il bénéficie cependant d’un certain cachet et surtout d’une belle histoire. L’observatoire se compose en effet de 361,5 pierres en référence au nombre de jours du calendrier lunaire. Quant à sa hauteur, les 27 rangées rendent hommage au 27ème souverain, ou devrais-je dire à la 27ème souveraine, la reine Seondeok, toute première reine du royaume des Silla.

Observatoire de Gyeongju
Observatoire de Gyeongju

Infos pratiques

  • L’entrée est gratuite.
  • La nuit, l’observatoire est très sympathique à regarder.

Passage au travers du jardin de l’Observatoire

Pour un bain floral, faîtes comme nous et traversez le jardin aux multiples fleurs qui se situe derrière l’Observatoire. Très bien entretenu, chaque jardin accueille une variété de fleurs ou de plantes. Notre préféré, cette herbe haute toute cotonneuse et violette.

Le Musée national de Gyeongju

La journée s’annonçant encore longue, nous avons continué notre promenade vers le Gyeongju National Museum pour voir l’impressionnante cloche de bronze du roi Seongdeok. Avec ses 19 tonnes, elle est l’une des plus lourdes et anciennes du monde. Sa puissance lui permet d’être entendue à plus de 3 km par la « force » d’un simple effleurement.

Cloche du Musée de Gyeongju
Cloche du Musée national de Gyeongju

Le musée abrite des centaines d’objets retrouvés dans les tombes, principalement celles de Cheonmachong et d’Hwangnamdaechong. Il comporte trois bâtiments destinés à des thèmes spécifiques :

  • L’histoire, de la période paléolithique à l’âge de bronze.
  • L’art bouddhique.
  • des objets retraçant le quotidien des habitants de la cour des Silla.

Une visite fortement recommandée si vous souhaitez en apprendre davantage sur la dynastie Silla.

Infos pratiques

  • L’entrée du musée est gratuite.

Le pont couvert de Woljeonggyo

La marche pour se rendre jusqu’au pont est sans grand intérêt. Toutefois, dès l’apparition du pont, le paysage change du tout au tout. La beauté du pont est surprenante. Construit sur le modèle des temples, le pont date du 8ème siècle et vient d’être reconstruit tout récemment. Impressionnant de par sa taille – plus de 60 mètres de long et 8 mètres de haut – vous le serez encore plus lorsque vous le traverserez et admirerez ses poutres et la profondeur du champ. Un vrai bijou architectural ! Une fois traversé, on arrive dans le Hanok village Gyonchon.

Le village traditionnel Hanok Gyonchon

C’est dans ce village traditionnel que se tenait le palais de la princesse Yoseok. Aujourd’hui, le village accueille une école de Confucianisme (Gyeongjuhyanggyo), des centres culturels et l’ancienne demeure de la famille de Choe, dont l’un des membres est nationalement connu pour la défense de la Corée du Sud durant la colonisation japonaise.

Nous avons adoré nous promener dans le village. Les maisons traditionnelles sont toutes plus jolies les unes que les autres. C’est simple, on a envie de s’y installer.

Le palais Donggung et la mare Wolji

Construit en 679 sous le règne du roi Munmue, le palais servait pour les festivités de l’état, notamment les banquets visant à divertir le roi et ses sujets. Aujourd’hui, seuls trois bâtiments ont été reconstruits, et un seul peut se visiter. On y découvre en son sein des artefacts de l’époque.

Nous vous conseillons une visite à la tombée de la nuit pour profiter du site éclairé. De jour, le palais comporte moins d’intérêt.

Infos pratiques

  • L’entrée pour le palais coûte 3,000KRW.
  • Le palais ferme ses portes à 22h.

Deuxième journée aux alentours de Gyeongju

Le Temple Bulguk-sa, un des temples les plus visités de Corée du Sud

Ceci est probablement dû aux sorties scolaires qui font augmenter ce chiffre. Vous remarquerez le grand nombre d’adolescents sur ce site.
Le temple Bulguk a été construit en 751 en tant que temple bouddhiste. Restauré en 1973, sa beauté témoigne de l’esthétique de l’art bouddhique Silla.

Les escaliers Est et Ouest du bâtiment principal font référence aux escaliers qui mènent au monde céleste. N’hésitez pas à vous y perdre, chaque porte, chaque bâtisse et chaque statue est splendide.

Infos pratiques

  • L’entrée du temple coûte 5,000KRW.
  • Pour vous y rendre, prenez le bus 10 depuis l’arrêt qui se trouve près de la gare routière. Il existe un point information non loin. Pour le retour, vous devrez prendre le bus 11. Le ticket de bus coûte 1,500KRW (1,250KRW avec une carte de transport T Money ou POP).

La Seokguram Grotto

Le temple-grotte Seokguram constitue une autre partie du temple Bulguk-sa. Niché dans une petite colline ressemblant à un tumuli, on ne peut qu’admirer l’intérieur de la grotte. La grotte abrite en effet un Buddha de 320 mètres fait entièrement de granite (photos interdites dans la grotte).

La grotte Seokguram
La grotte Seokguram

Infos pratiques

  • L’entrée de la grotte coûte 5,000KRW.
  • Pour vous y rendre, vous pouvez marcher 3 kilomètres depuis un chemin accessible au niveau de l’entrée du Temple Bulguk-sa. Attention, ça grimpe ! Pour les moins téméraires, des taxis sont à l’affût en bas du Temple. Comptez 10,000KRW la course. Une autre option consiste à prendre un bus mais celui-ci ne circule que toutes les 40 minutes. Les dames du point information se trouvant au niveau des arrêts de bus sauront vous guider.

La rue animée Poseok-ro

Cette rue est très agréable à arpenter. Elle accueille moultes restaurants, cafés, boutiques, galeries, etc. tous aussi cosy les uns que les autres. Nous vous recommandons la glace au charbon (charcoal), un délice ! Le goût s’apparente au chocolat, ce qui est une rareté en Corée… N’hésitez pas à boire un café à l’étage de certains cafés de la rue pour profiter d’une vue sur les toits traditionnels du quartier. Attention, les commerces et restaurants ferment vers 20h00.

Glace au charbon, un régal !
Glace au charbon, un régal !

Nos conseils pratiques pour visiter Gyeongju

  • Attention : il est strictement interdit de monter sur un tumuli sous peine d’écoper de 2 ans de prison ou de 22 000 € d’amende. 
  • Si vous souhaitez retirer de l’argent, pensez à le faire downtown, c’est-à-dire dans le quartier de la gare, aux distributeurs 365 ou Global. Nous n’avons pas pu retirer d’argent dans les ‘convenience stores‘ de la rue principale et avons été très embêtés.
  • Les cuisines des restaurants ferment l’après-midi et très tôt le soir (entre 19h30 et 20h !).

Où dormir lorsque vous visitez Gyeongju

Nous avons testé deux type d’hébergement dans l’ancienne capitale :

Gyeongju Good Dream : Nous y avons passé une nuit très agréable. L’hôtel Gyeongju Good Dream est situé près de la gare routière et à 10 minutes à pied des attractions de la ville. Pour 35 euros, vous profitez d’une chambre moderne, agréable, avec le petit-déjeuner compris, et la possibilité d’utiliser gratuitement de la machine à laver.

Soi Hanok Stay : Pour notre deuxième nuit à Gyeongju, nous avons souhaité nous faire plaisir et dormir dans un Hanok, une maison traditionnelle. L’expérience est sympathique mais tout de même très onéreuse. Comptez 108 euros la nuit pour une chambre avec salle de bain et le petit déjeuner compris.

Soi Hanok Stay
Soi Hanok Stay

Après avoir pris un bain d’histoire à visiter Gyeongju, nous voilà de retour à Séoul pour embarquer dès le lendemain à Seoraksan pour notre parenthèse ‘nature’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :