Ho Chi Minh ville, bienvenue dans la frénésie vietnamienne

Ho Chi Minh ville, bienvenue dans la frénésie vietnamienne

Petite rue à Ho Chi Minh
Petite rue à Ho Chi Minh

A peine arrivés à Ho Chi Minh en milieu d’après-midi, je suis surprise par l’arrivée de ma sœur jumelle Gloria qui a décidée de venir fêter notre anniversaire en me rejoignant au Vietnam avec son copain Yoan ! Surprise de malade !!! En ayant toujours du mal à réaliser qu’ils sont là, nous fêtons nos retrouvailles autour d’une soupe pho avant de partir arpenter Ho Chi Minh ville by night dans LA rue qui bouge à Ho Chi Minh : la rue Nguyen. Et c’est parti pour une petite tournée des bars, ponctuée de concerts en pleine rue, de street food et de parties de baby foot avec des joueurs éclopés… Nous nous coucherons au rythme des basses des boîtes de nuit avoisinantes.

Première journée – Retrouvailles dans la frénésie vietnamienne

Un timbre s’il-vous-plaît !

Nous commençons notre journée-visites par la Poste d’Ho Chi Minh, un bâtiment colonial dont la charpente est signée Gustave Eiffel s’il-vous-plaît ! On peut dire que d’extérieur comme d’intérieur, Gustave a fait du bon boulot. En face se dresse une cathédrale tout aussi agréable à contempler.

La Poste à Ho Chi Minh
La Poste à Ho Chi Minh

Nous décidons ensuite de nous diriger vers le marché très populaire de Ben Thanh Market. La petite balade jusqu’au marché est loin d’être de tout repos. Voitures et scooters déboulent et se bousculent sur la chaussée, en adorant jouer du klaxon. Gare aux piétons étourdis ! Ici déambuler sur la chaussée est un vrai sport. Un proverbe local résume très bien la philosophie des chauffeurs locaux : au vert tu peux, à l’orange tu peux, au rouge.. ben tu peux toujours ! Traverser à chaque fois été une épopée et en prime, nos narines ont pris leur dose annuelle de pollution…

Antoine en plein carrfour à Ho Chi Minh #mêmepaspeur
Antoine en plein carrefour à Ho Chi Minh #mêmepaspeur
Yoan traversant une rue à Ho Chi Minh
Tu vas y arriver Yoyo !

Nous sommes soulagés d’arriver au marché en vie ! Ce grand marché couvert doté de centaines d’étales propose souvenirs, vêtements, accessoires, nourriture, etc. Nous voulions manger en son sein mais le brouhaha et les sollicitations des restauratrices étaient tellement insistantes que nous avons fui.

Marché Ben Thanh à Ho Chi Minh
Marché Ben Thanh à Ho Chi Minh

Finalement, nous nous réfugions dans une rue perpendiculaire, visiblement une rue musulmane, où nous avons testé un restaurant délicieux.

Notre mission finale de la journée est de contempler le coucher du soleil depuis un rooftop, le Air 360. Arrivés devant, on nous annonce qu’il y a un dress code. Oups… On ne peut pas entrer en claquettes. Dommage, Antoine est en claquettes. Mais pas de problème ! Le réceptionniste lui tend des chaussettes hautes et des mocassins. La classe totale avec son short large ! On aurait aimé publier des photos mais la décence nous l’interdit… On est bien contents de ne pas se faire refouler et d’admirer la vue. C’est plutôt pas mal et les boissons vraiment pas chères pour le lieu.

Traffic nocturne à Saigon depuis le rooftop du bar Air 360
Traffic nocturne à Saigon depuis le rooftop du bar Air 360

Deuxième journée à Ho Chi Minh ville – Un peu d’histoire

Le Musée des Vestiges de la guerre, un gros coup de massue

Nous décidons de commencer le 2ème jour par la visite du Musée des Mémoires de la Guerre du Vietnam. Sur le chemin, Antoine et Yoan croisent un vendeur de noix de coco fraîche qui leur propose de porter ses paniers le temps d’une photo. La ruse fonctionne : à peine les paniers récupérés, le vendeur leur coupe et leur tend deux noix de coco pour la ‘modique’ somme de 100.000 dongs. C’est généralement 20.000 dongs la noix de coco lol !

Un vendeur de noix de coco et.. un pigeon !
Un vendeur de noix de coco et.. un pigeon !

Nous arrivons ensuite au musée où nous avions un peu plus de deux heures de visite avant de nous envoler vers l’île Phu Quoc. Le Musée retrace la Guerre du Vietnam : son origine, ses horreurs, ses conséquences. Des expositions sont aussi consacrées au napalm, à ses dégâts, et à l’indignation des pays du monde. Ce musée, bien que très bien fait, est très intense et dur. Les images vous fendent le cœur.

Une manifestation en Afrique francophone contre la guerre du Vietnam (désolée, j'ai oublié de quel pays il s'agissait), Ho Chi Minh
Une manifestation en Afrique francophone contre la guerre du Vietnam (désolée, j’ai oublié de quel pays il s’agissait)

Après ces fortes émotions, il est temps pour nous de nous mettre au calme. Nous avons adoré Ho Chi Minh mais il faut avouer que c’est une des villes les plus bruyantes que nous ayons visitée. Après Phnom Penh, nous avions besoin d’une mise au vert loin des klaxons et de la frénésie des grandes villes. Direction donc l’île Phu Quoc, un petit coin de paradis au sud du Vietnam propice à la farniente. Car on a tous le droit à un peu de repos, n’est-ce pas Monsieur…?

Chauffeur au taquet à Ho Chi Minh
Chauffeur au taquet à Ho Chi Minh

Trang-Experte-Vietnam_BLOGPour un voyage personnalisé et authentique au Vietnam, prenez contact avec Trang, l’experte locale de TraceDirecte. 

Faites une demande de devis gratuite pour échanger directement avec elle, via votre espace client ou en l’appelant au Vietnam avec un numéro gratuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :