Thaïlande : Chiang Mai et le festival des lanternes

Thaïlande : Chiang Mai et le festival des lanternes

Festival des Lanternes à Chiang Mai
Festival des Lanternes à Chiang Mai

Nous étions dans la paisible ville laotienne de Luang Prabang lorsque nous avons rencontré des backpackers qui nous ont parlé du festival des lanternes de Chiang Mai, dans le nord de la Thaïlande. Nous avions prévu de faire la Gibbon Experience à la frontière Lao-Thaïlandaise et nous sommes dit que nous pourrions faire un  » petit  » détour vers Chiang Mai. J’avais toujours rêvé de voir ce lâcher de lanternes dans le ciel. Notre sac à dos sur le dos, nous partons et arrivons – non sans péripéties – à Chiang Mai pour trois jours. Voici ce qu’on a apprécié et ce qui nous a un peu déçus.

Ce qu’on a aimé à Chiang Mai

Le Yee Peng Festival (Festival des Lanternes)

Lâcher de lanterne flottante lors du Yee Peng Festival
Lâcher de lanterne flottante lors du Yee Peng Festival

Le Yee Peng festival est une célébration qui a lieu à Chiang Mai à la pleine lune lors du 12ème mois lunaire du calendrier traditionnel thaï. Les actes les plus symboliques lors de ce festival sont d’allumer des bougies, d’accrocher des lampions et de lâcher les fameuses lanternes flottantes. Dans la religion bouddhiste, le fait de lâcher une lanterne permet de laisser derrière soi toutes les choses négatives de l’année passée. Et si l’on fait un voeu et que l’on fait le bien toute l’année suivante, alors le voeu se réalisera.

Le festival ayant eu lieu le vendredi 3 et le samedi 4 novembre en 2017, nous avions deux soirées pour profiter de cette fête. Le Yee Peng coïncide aussi avec le Loi Krathong festival pendant lequel les locaux déposent des ornements de fleurs agrémentés de bougies sur les rivières. Nous avons été très émus par la première soirée. Sur la Place des Trois Rois, ce lieu central de la ville était illuminé de toutes parts par des bougies déposées par les passants et des lanternes suspendues.

Lanternes suspendues dans la vieux centre de Chiang Mai
Lanternes suspendues dans la vieux centre de Chiang Mai

Mais le clou de la soirée était le temple où nous nous sommes arrêtés par hasard avant de sortir du centre-ville. Le canal longeant les fortifications regorgeait d’ornements de fleurs et une fois entrés dans l’enceinte du temple, on ne pouvait réfréner un ‘wouah’ enfantin devant le tas de lampions colorés et illuminés qui nous accueillent.

Lanternes suspendues et colorées à l'entrée du temple
Lanternes suspendues et colorées à l’entrée du temple

Des bougies sont jonchées un peu partout autour du temple, ce qui donne une ambiance paisible et feutrée au lieu. En fond sonore, des paroles religieuses de moines bouddhistes. Et à gauche du temple, sont rassemblés les personnes qui lâchent leur lanterne. Nous sommes restés un bon moment à nous imprégner de cette ambiance calme et de ces lâchers de lanternes très émouvants.

Temple illuminé de toutes parts
Temple illuminé de toutes parts
Lâcher de lanternes aux abords du Temple
Lâcher de lanternes aux abords du Temple

Évidemment, il y a toujours un touriste pour faire n’importe quoi et cramer sa lanterne…

Touristes qui ratent leur lâcher de lanterne
Touristes qui ratent leur lâcher de lanterne

Le vieux centre-ville de Chiang Mai

Nous ne venions à Chiang Mai que pour le festival des lanternes. Donc tout le reste était du bonus. Nous n’avions entendu que du bien de la ville et avons profité d’une journée entière pour la découvrir. Le vieux centre-ville, entouré d’eau et accessible en voiture par quatre portes fortifiées, est truffé de temples plus beaux les uns que les autres. Et c’était sans compter sur les centaines de bougies et lanternes suspendues à l’occasion du festival pour donner encore plus de cachet à la ville.

Temples à Chiang Mai
Temples à Chiang Mai

Parmi les temples visités, nous avons un gros coup de coeur pour le Wat Chedi Luang pour son aspect diffèrent des autres. Construit au 14ème siècle, le temple renfermait alors le Bouddha d’Emeraude. Mais suite à l’effondrement de la partie haute du temple lors d’un tremblement de terre en 1545, le Bouddha a été transféré à Luang Prabang.

Wat Chedi Luang
Wat Chedi Luang

La nightlife

Thaïlande rime souvent avec buckets (petits seaux remplis de cocktails en tout genre), lady boys (transexuels) et soirées enflammées. Et bien, le pays tient ses promesses. Nous avons retrouvé les deux Frenchies rencontrés à Vang Vieng, puis à Luang Prabang et Huay Xai, et avons honoré ce que la nightlife thaïlandaise a à offrir (on a quand même passé notre tour sur les lady boys). Cela fait du bien d’être avec des compatriotes et de faire la fête après deux mois de voyage !

La nourriture

Il n’y a pas à dire, la nourriture Thaï est à tomber ! Le centre-ville propose des tas de cuisines différentes mais c’est la cuisine locale qui nous a le plus séduits. On peut dire qu’on a carburé au pad thai et au poulet braisé, et à des prix dérisoires.

Street food dans Chiang Mai
Street food dans Chiang Mai

La street food est aussi partout et même si l’on n’a pas faim, c’est presque impossible de résister !

Ce qu’on a moins aimé à Chiang Mai

L’atmosphère ultra-touristique autour du festival

Autant nous avons été très séduits par la soirée du vendredi, autant le samedi était plutôt décevant. Plusieurs sites indiquaient que tout se passait le long de la rivière Ping et plus précisément sur le Pont Nawarat : défilés, fanfares, feux d’artifice, lâchers de lanternes et dépôts de fleurs. Cela promettait d’être grandiose !

Célébration lors du Festival des Lanternes
Célébration lors du Festival des Lanternes

Mais à peine arrivés, nous sommes emportés par la foule, majoritairement constituée de touristes. Des lâchers de lanternes ont un lieu un peu partout autour de nous. Le ciel avec son nuage de lanternes au loin et la pleine lune sont bluffants !

Lanternes dans le ciel à Chiang Mai
Lanternes dans le ciel à Chiang Mai

Cependant, une fois sur le pont, on ne peut plus avancer et chacun y va de son lâcher de lanterne non maîtrisé. Des badauds sont à deux doigts d’avoir les cheveux brulés car les lanternes sont lâchées avant d’être prêtes et retombent sur la foule. De nombreuses lanternes se coincent dans les guirlandes électriques et brûlent au dessus de nous. D’autres se nichent dans les arbres aux abords de la rivière – on entend les feuilles crépiter sous les flammes.

Lanterne coincée dans une guirlande électrique
Lanterne coincée dans une guirlande électrique

Et surtout, beaucoup ne parviennent pas à gérer leur lanterne qui brûle à leurs pieds. On décide qu’il est temps de partir après avoir craint pour nos têtes à plusieurs reprises. Cette soirée est loin de ce que nous avions imaginé et vécu la veille. Nous nous attendions à ce qu’il y ait beaucoup de monde mais pas que ce soit la foire. Concrètement, nous aurions dû mieux nous renseigner et choisir un autre endroit plus au calme… Mais au final, c’était tout de même impressionnant à voir !

Lâcher de lanternes à Chiang Mai
Lâcher de lanternes à Chiang Mai

J’avais quand même un peu fouillé et avais compris que les fameuses photos et vidéos de lâchers de lanternes par centaines était un évènement purement touristique qui avait lieu à 30km de la ville. C’est surtout fait pour les hordes de Chinois et autres nationalités… Non merci !

La ville et son effervescence

Une fois encore, nous aurions dû potasser Chiang Mai. C’est en arrivant que nous apprenons qu’il s’agit de la deuxième ville de Thaïlande avec presque 1 million d’habitants… Nous n’étions clairement pas préparés à passer des petites villes paisibles du Laos à une mégalopole aussi animée ! Le plus déroutant était de s’apercevoir que dans la vieille ville, 9 passants sur 10 étaient des touristes. Le Laos commence à nous manquer et nous sommes contents de n’avoir fait qu’un passage furtif dans cette grande ville bien qu’elle soit très sympathique. Ce n’était juste pas ce que nous recherchions à ce moment là…

Voilà donc notre expérience à Chiang Mai. Avec du recul et en sachant le temps et le budget que nous ont coûté cette petite escapade à Chiang Mai, nous nous disons que nous ne pouvons plus négliger l’organisation du reste du voyage. Bien que nous ayons passé trois jours super à Chiang Mai et avons pu revoir les Frenchies et les Italiens de la Gibbon Experience, nous aurions pu éviter détours, fatigue et revu nos attentes quant au festival.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :