Vivre parmi les animaux à la réserve Mlilwane au Swaziland

Vivre parmi les animaux à la réserve Mlilwane au Swaziland

Après notre premier contact avec les animaux sauvages d’Afrique du Sud à Santa Lucia, nous décidons de traverser le Swaziland pour rejoindre le Parc Kruger. Et pourquoi ne pas en profiter pour se poser au Swaziland quelques jours ? C’est là que la réserve Milwane entre en jeu. Ce qu’elle a de spécial ? C’est qu’elle ne comporte pas de prédateurs et que nous pouvons y circuler à pied ou à vélo sans danger. C’est un peu comme se promener dans un ferme sauf que le cadre et les animaux diffèrent : impalas, phacochères, nyalas, hippopotames, singes, etc. Pendant deux jours dans la réserve Mlilwane, nous avons pu randonner et vaquer au milieu des animaux swazis. Avant de détailler ces deux jours dans la réserve, une bref rétrospective sur la réserve Mlilwane s’impose – parce que l’histoire est sympa – mais aussi et surtout sur le Swaziland, petit pays unique d’Afrique…

Le Swaziland et la réserve Mlilwane

Les animaux qui paîtrent dans la Réserve Mlilwane
Les animaux en train de paître dans la Réserve Mlilwane

Saviez-vous que le Swaziland…

… est un petit pays, environ la moitié de la superficie de la Belgique, enclavé au cœur de l’Afrique du Sud. C’est la dernière monarchie absolue en Afrique. Au pouvoir depuis 1986, son roi Mswati III est régulièrement épinglé par la communauté internationale et les ONG pour son train de vie dispendieux malgré la grande pauvreté de sa population, ainsi que pour ses violations répétées des droits de l’homme. Ici on parle une langue dérivée du zoulou, on y célèbre les mêmes rites traditionnels qu’en Afrique du Sud et s’il est reconnu pour son artisanat local, ce pays minuscule est aussi connu pour les mêmes problèmes sanitaires que son grand frère voisin. 26% de la population est porteuse du VIH, le taux d’infection le plus important au monde. Voilà pour les présentations made in Google… On a voulu en savoir plus en visitant le musée national mais la jeune femme au guichet et son lecteur de carte déficient ont eu raison de notre bonne volonté.

La naissance de la réserve Mlilwane

C’est donc dans ce beau royaume du Swaziland, il y a plusieurs années, que Ted Reilly se rendit compte que les animaux qu’il avait l’habitude de voir dans la nature disparaissait à vue d’œil. Soucieux de les préserver d’une extinction certaine, il demanda au Roi Sobhuza II (père de Mswati) s’il pouvait en capturer quelques uns et les élever dans sa ferme. Le Roi approuva sa requête. Ted Reilly installa donc des barrières et fit planter des arbres pour les oiseaux, les singes et pour créer des espaces ombragés. C’est ainsi que naquit la réserve Mlilwane. Alors, on dit merci qui…? Merci Teddy ! Grâce à toi, nous avons pu nous promener dans ce cadre exceptionnel en toute sérénité.

Que faire à Mlilwane : randonner ou se promener à vélo

Cela faisait longtemps que nous n’avions pas marché et avons donc opté pour une journée de randonnée. La réserve propose plusieurs itinéraires. Nous avons suivi le Hippo Trail et le Summit Trail.

Randonnée dans la Réserve Mlilwane au Swaziland
Randonnée dans la Réserve Mlilwane

Le Hippo Trail

Le Hippo Trail permet de marcher au milieu des phacochères – qui ne sont pas farouches pour un sou ici – des impalas, singes, zèbres, etc.

Animaux vus lors de notre randonnée dans la réserve Mlilwane
Animaux vus lors de notre randonnée

Mais l’intérêt du circuit est surtout de passer à proximité d’un point d’eau qui abrite des crocodiles et hippopotames. Nous n’y verrons pas d’hippos mais nous observerons longtemps des crocodiles se dorant la pilule sur la berge ou prenant un bain dans le lac. Bien que les crocos se trouvaient à moins de 5 mètres de nous, le Ranger nous a indiqué qu’ils étaient sans danger. Ils seraient en période de jeune pendant 6 mois. OK mais ne prenons pas de risque…

Crocodile imperturbable et tout près de nous dans la Réserve Mlilwane
Crocodile imperturbable et tout près de nous dans la Réserve Mlilwane
Croco dans l'eau à la réserve Mlilwane
Croco dans l’eau
crocodiles dans la réserve Mlilwane
Voyez-vous les deux crocodiles aux abords du lac ?

Le Hippo Trail est une boucle de 6km qui prend environ 2 heures.

Le Summit Trail

Plus long, ce chemin vous amène au sommet d’une montagne, et plus précisément à Execution Hill (la Colline des Executions). Je casse tout de suite le suspens en vous disant pourquoi on appelle ce point de vue Execution Hill… Il y a très longtemps, le Swaziland ne possédait pas de prison donc il était plus simple de se débarrasser des criminels en les jetant depuis le haut de la colline. Glauque… même si on peut lui reconnaître son côté efficace !

On est content une fois arrivés au sommet ! - Réserve Mliwane
Saut, mais pas dans le vide,  une fois arrivés au sommet !

Sur le parcours, on ne rencontre pas d’animaux sauf des babouins, mais la randonnée est très belle. Ici, il faut compter environ 3 heures pour atteindre le sommet. La dernière partie est assez coriace mais cela en vaut la peine. Arrivés au sommet, nous pouvions voir deux collines qui ressemblent à une poitrine de femme, la réserve Mlilwane, une cascade ainsi que des villages au loin.

Panorama depuis le sommet
Panorama depuis le sommet

Vous pouvez ensuite rejoindre un autre sommet ou redescendre par le même chemin. Nous souhaitions rentrer par un autre chemin mais nous sommes perdus. Le seul bémol de cette rando est qu’elle n’est pas très bien indiquée donc fiez-vous bien à Maps.me.

Une autre activité à Mlilwane : dîner autour du feu et discuter avec le Ranger

Pour notre dernière soirée, nous avons décidé de dîner dans notre auberge, le Sondela Backpackers, située en plein centre de la réserve. Le concept du dîner : la cuisinière sonne le gong à 18h30 et tous les invités se retrouvent autour du feu pour dîner. L’expérience est très sympa surtout lorsque vous êtes bien entourés. Ce qui était notre cas, nous étions avec 4 françaises et un couple suisse francophone. Nous avons aussi été rejoint par le Ranger qui nous a beaucoup parlé du pays. Son discours nous a laissé dubitatif mais était tout de même fascinant. Nous recommandons à 100% cette expérience. En plus, le repas est très copieux et délicieux !

Feu de camp pour le dîner dans la Réserve Mlilwane
Feu de camp pour le dîner dans la Réserve Mlilwane

Conseils pratiques pour votre séjour dans la Réserve Mlilwane

  • La monnaie locale est indexée sur le Rand sud-africain et vous pouvez tout payer en rand.
  • Le coût d’entrée dans la Réserve Mlilwane est de R55 (3,50 €).
  • Si vous louez une voiture depuis l’Afrique du Sud, faites attention au choix de l’agence de location. Notre agence Budget nous a prélevé R500 (32 €) pour l’impression d’une lettre soi-disant nécessaire pour entrer dans le Swaziland. Cette lettre n’a été d’aucune utilité et certaines agences la fournissent gratuitement.
  • Réservez au Sondela Backpackers, le cadre est magique, les chambres très propres, la salle commune avec un feu de cheminée très cosy et la cuisine bien équipée. Nous n’avons pas pu tester la piscine mais elle donnait envie.
  • Le délicieux dîner au Sondzela Backpackers autour du feu coûte R85 (5,50 €) par personne. Le petit-déjeuner est réputé exquis aussi : R65 (4 €).
  • Si vous souhaitez cuisiner au Sondela Backpackers, faites vos courses en amont car il y a très peu de choix dans leur supérette.
  • La connexion internet est payante et très lente : R50 (3,20 €) pour 200MB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :