4 jours à San Francisco, un city trip comme on les aime

4 jours à San Francisco, un city trip comme on les aime

Après avoir bien levé le pied à Hanoi pendant cinq jours – la faute au mauvais temps et à la fatigue – nous étions super excités à l’idée d’atterrir à San Francisco. Le soleil, la fraîcheur, la mal-bouffe, les gens qui parlent fort, les grandes avenues… Nous avions hâte de nous reconnecter avec une grosse ville occidentale et de nous dégourdir les jambes. Quatre jours, c’est un peu court pour visiter San Francisco mais nous avons été plutôt efficaces. On vous dit comment nous nous sommes laissés transporter par la ville et vous donnons quelques conseils… Parce que mine de rien, San Francisco est une ville à l’américaine, énorme et où le dollar est roi.

Visiter les incontournables à San Francisco

Le Golden Gate Bridge bien sûr !

Golden Gate Bridge, San Francisco
Golden Gate Bridge, San Francisco

Que vous l’aperceviez de loin ou le traversiez, cette oeuvre architecturale ne laisse pas indifférent. En manque d’exercices, nous avons choisi d’y consacrer une demi-journée à vélo. Direction Fishermen’s Wharf (le quai des pêcheurs) pour louer des vélos à $16 la journée + $5 d’assurance. La basse saison a joué en notre faveur car le prix habituel est plutôt aux alentours de $30. La balade à vélo est juste exceptionnelle ! Vous longez les plages, regardez le pont sous différents angles, et prenez des tonnes de photos aux différents points de vue.

Une fois sur le pont, wouah ! La couleur rouge vermillion, les mouvements du pont, la prouesse architecturale et la vue sur San Francisco sont juste époustouflants.

Jenny, aussi rigide que le pont derrière elle, San Francisco
Une autochtone, aussi souple que le pont derrière elle…

La plupart des touristes traversent le pont et poussent jusqu’à la petite ville de Saulito et reviennent en ferry mais nous avons préféré rebrousser chemin. Nous avons aussi déniché une plage, visiblement interdite à gauche du pont côté San Francisco. Une voix dans un haut parleur (WTF ?!) nous a rappelée à l’ordre. On a quand même eu le temps de profiter du lieu et de shooter quelques photos.

Golden Gate Bridge, San Francisco
Golden Gate Bridge depuis la plage interdite

Le cable car depuis Powell Street et Mason Street

Parmi les stars de la ville, on compte les cables cars, ces vieux wagons-funiculaires fonctionnant manuellement et qui déambulent dans le nord très pentu de San Francisco. La balade est agréable surtout quand le wagon est presque vide. Le terminus étant Fishermen’s Wharf, vous pourrez enchaîner sur pas mal d’activités une fois arrivé à destination.

Cable Car, San Francisco
Virée à bord du Cable Car

La prison Alcatraz et les piers (quais)

Alcatraz est un incontournable si vous êtes de passage. Bon on ne l’a pas fait (faites ce que je dis, pas ce que je fais !) J’avais déjà visité cette fameuse prison il y a 10 ans et avais été transportée. J’ai insisté pour qu’Antoine aille la visiter sans moi, mais vu notre programme serré il a finalement passé son tour pour cette fois… Mais vous, foncez ! Et si vous vous y prenez à l’avance, vous pourrez même faire la visite by night qui, paraît-il, donne la chair de poule.

Alcatraz depuis Fort Mason, San Francisco
Prison Alcatraz (en arrière plan, devant ce sont des chiens qui jouent)

Quant aux piers, ne manquez pas la Pier 39 connue pour sa colonie de lions de mer. Fisherman’s Wharf est un petit disneyland fait de restaurants et boutiques de souvenirs. Mais la promenade y est sympathique et surtout vous pourrez goûter au Clam Chowder Bread, cette soupe de la mer servie dans du pain. Si vous êtes plus viande, ne manquez pas les burgers les plus populaires de San Francisco et à prix décents (et oui, ça existe !) chez In & Out Burgers.

Pier 39 et ses lions de Mer, San Francisco
Pier 39 et ses lions de Mer
La fameuse Clam Chowder, pas du tout bourrative ! San Francisco
La fameuse Clam Chowder, le repas light par excellence !

Les Twins Peaks

Pour une vue imprenable sur la ville, c’est aux sommets Twin Peaks qu’il faut se rendre. Accessibles depuis le quartier Castro, les sommets qui ont inspiré le nom de la mythique série de Mr Lynch sont les plus hauts de San Francisco. Lorsque la vue est dégagée, vous en prenez plein les yeux et vous pouvez même les gravir à pied pour une bonne marche. Nous avons fait l’impasse pour nous concentrer sur notre activité favorite…

Notre activité préférée : nous perdre dans la ville

En toute honnêteté, nous nous sommes perdus tout en sachant où nous allions car il y a pas mal de quartiers tout de même. Nous avons suivi des itinéraires trouvés en ligne. Suivez-nous, on vous fait croquer !

Little Italy et North Beach, le quartier de la Beat Generation

North Beach, San Francisco
North Beach, quartier de la Beat Generation à San Francisco

Kerouac, Burroughs, Ginsberg… A North Beach et Little Italy, nous avons marché sur les traces des fers de lance de la Beat Generation. Pour les novices, il s’agit d’un mouvement littéraire anti-conformiste et qui prône la recherche de la liberté, le voyage, etc. Lisez le roman  » Sur la Route  » de Kerouac, vous comprendrez. Antoine étant fan, nous avons pas mal saigné le quartier qui est vraiment sympa, qu’il s’agisse des cafés, librairies, musées ou encore des graffitis, nous nous sommes régalés. Voici l’itinéraire que nous avons suivi (uniquement North Beach). Durée de la balade : 2 heures.

Le plus : la légende affirme que Francis Ford Coppola aurait écrit la grande partie du scénario du Parrain sur une table au fond du café Trieste dans Little Italy. On était obligé de s’arrêter y boire un café pour rendre hommage !

Café Trieste, San Francisco
Café Trieste, un Parrain 4 en préparation ?

Castro, le berceau de la communauté LGBT

Nous avons adoré le quartier de l’activiste Harvey Milk – l’icône mondiale de la communauté LGBT. Les couleurs de Castro, son énergie, ses maisons sublimes, ses barber shops hors de prix… Nous avons suivi un itinéraire fourni dans un Lonely Planet papier que nous vous conseillons de dénicher. Durée de la balade : 1 heure.

Peinture murale avec Harvey Milk à Castro, San Francisco
Peinture murale avec Harvey Milk à Castro

The Mission, le quartier hipster par excellence

En plus d’être le plus vieux quartier de San Francisco, The Mission bénéficie d’un micro-climat qui bloque le brouillard quotidien que connaît San Francisco. Donc, il y fait tout le temps beau. Le quartier regorge de street art, galleries, restaurants branchouilles, parcs… C’est hipster land mais très sympa. Gros coup de coeur pour la rue remplie de fresques murales : Balmy Alley ! Ne loupez pas aussi celle qui orne fièrement the Women’s Building. Nous avons aussi suivi une petite promenade trouvée dans un guide Lonely Planet papier. Durée de la balade : 1 heure.

Abby Road à The Mission, San Francisco
L’artistique Abby Road dans le quartier Mission

Chinatown pour un bref retour en Asie

La particularité du quartier chinois de San Francisco est qu’il comprend la plus grande concentration de Chinois dans le monde, après la Chine bien sûr. Au programme de cette balade, architecture, usine des Fortune Cookies (ces petits biscuits qui renferment une phrase positive à l’intérieur), parcs, un magnifique temple… Elle vaut le détour. Voici l’itinéraire (en anglais). Durée de la balade : 2 heures.

Chinatown, San Francisco
Chinatown, San Francisco

Les autres lieux typiques à voir à San Francisco

Quand on vous dit que quatre jours à San Francisco, ce n’est pas suffisant, on ne blaguait pas. On ne vous a pas encore parlé des autres incontournables qui font partie intégrante de la ville mais qui la distingue aussi.

Russian Hill et ses rues pentues

Pour vous rendre vraiment compte du côté up and down (qui monte et qui descend) de la ville et pour vous faire les mollets, c’est à Russian Hill que cela se passe. Vous tomberez nez-à-nez avec la rue la plus sinueuse au monde : Lombard Street, et profiterez d’une vue à vous couper le souffle.

Vue depuis Lombard Street (on pense...) San Francisco
Les rues typiques de San Francisco

Les Painted Ladies

Vous vous souvenez tous de La Fête à la Maison et de son générique où on voyait ces belles maisons victoriennes ? Et bien tout cela était censé nous rappeler que cette grande famille vivait à San Francisco… La plus belle palette de maisons victoriennes colorées se trouve à Russian Hill sur Steiner Street. C’est ici que l’on peut voir les fameuses ladies, une succession de maison à généralement trois couleurs. On en trouve un peu partout dans la ville mais celles-ci sont les plus connues.

Painted Ladies, San Francisco
Painted Ladies

Les parcs et points de vue

Les petits plus que nous nous sommes permis étaient le point de vue sur la ville depuis la Coit Tower et un coucher de soleil avec vue sur le Golden Gate Bridge depuis le Fort Mason. En termes de verdure, le gigantesque Golden Gate Park vous comblera. Le Jardin Japonais y est très populaire ($9). Il y a énormément de choses que nous n’avons pas pu faire mais nous reviendrons ! Pour ceux qui restent plus longtemps, nous recommandons les musées de la ville musées (Musée LGBT, Musée de la Beat Génération, l’Exploratorium, le Musée des Sciences, etc.) Pour les chanceux qui restent encore plus longtemps, louez une voiture et partez à la conquête des parcs nationaux aux alentours.

Vue sur le Golden Gate Bridge depuis Fort Mason, San Francisco
Vue sur le Golden Gate Bridge depuis Fort Mason

En conclusion

San Francisco est une ville magnifique, vibrante et dotée d’une histoire passionnante. Malgré un coût de vie un peu élevé pour notre budget, on a vraiment adoré ce bref city trip entre l’Asie et l’Amérique du Sud. Ceci étant dit, impossible de ne pas soulever quelque bémols.

Le prix de l’immobilier

Si nous avons nous même galéré à nous loger, nous avons été choqués par le nombre de SDF qui squattent le centre ville. La ville en compte plus de 7.000 ! Ces personnes sont les premières victimes de la reprise économique et de la flambée des prix immobiliers qui vont avec. Ils sont donc condamnés à déambuler dans la ville pour y trouver un coin chaud ou un repas improvisé. Il suffit de longer Eddy Street, en plein coeur de la ville et à deux doigts du siège de Twitter, pour se faire une opinion.

Après 3 mois en Asie du Sud Est où nous n’avons pas vu une seule personne dormir dans la rue, il est difficile d’y être confronté de retour dans un pays occidental, dit plus avancé. Une mise en lumière des inégalités flagrantes et peut être des limites du modèle américain (on ne dit pas que la France est mieux placée…)

City Hall, non loin de Eddy Street, San Francisco
City Hall, non loin de Eddy Street

Black Lives Matter 

On s’explique… Comme on l’a dit plus haut, et à cause des raisons expliquées aussi plus haut, nous avons dû nous loger en dehors de San Francisco, plus précisément à Oakland de l’autre côté de la Baie. Et encore plus précisément, près de la station du BART (équivalent au RER parisien) Fruitvale. Là même où le soir de la St Sylvestre 2009, un habitant du quartier, Oscar Grant, a été assassiné. Enième victime afro-américaine d’une bavure policière… Cet « accident » a beaucoup marqué le quartier dans lequel nous résidions et un film éponyme lui a même été consacré (fortement recommandé !) Il nous a aussi rappelé qu’en 2017, près de 1.000 personnes ont été abattues par la police aux Etats-Unis !

Au pays des cow-boys, les forces de l’ordre ont la gâchette facile, et si tous ces homicides ne sont heureusement pas des bavures, force est de constater qu’un nombre important est tout de même recensé, en majorité sur la population noire américaine… donc BLM !

Ce city trip à San Francisco était tout de même top. On s’est même offert une cerise sur le Gate(au) en assistant à un match NBA de l’équipe locale, les Golden State Warriors, champions NBA en titre (excusez du peu…)

Golden State vs Los Angeles - Go Warriors !
Golden State vs Los Angeles – Go Warriors!

Si cette ville vous tente, pensez à bien vous organiser à l’avance pour éviter les mauvaises surprises. On vous donne plein de conseils pour préparer votre séjour à SF.

Pour nous il est temps de quitter une Amérique pour en découvrir une autre… L’Amérique du Sud & la Colombie, nous voilà !!

2 Replies to “4 jours à San Francisco, un city trip comme on les aime”

  1. Salut Antoine et Jenny,
    À notre tour de faire un city trip a SF. Une de nos dernières étapes hélas avant notre retour au pays.
    On profite de tous vos bons conseils 😉

    J’ai vu que vous veniez de faire l’AFS. Ça restera pour nous, une de nos destinations préférées du tour du monde. Peut être parce que c’était la première.
    Profitez bien de votre séjour au Sénégal.
    Bises.
    Hervé, Céline, Zoé et Nina

    1. Salut Hervé !
      Contente de te lire 🙂 J’espère que vous avez aimé SF. L’Afrique du Sud a été en effet un gros coup de coeur et le Parc Kruger probablement la meilleure expérience de notre voyage. Nous rentrons aussi bientôt dans 3 semaines, sniff… Quelles sont vos dernière étapes avant le retour ?
      Amusez-vous bien aux USA, les fille devraient adorer.
      Bises à vous 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :