Salento et la vallée de Cocora

Salento et la vallée de Cocora

Pour voir de nos propres yeux les palmiers de cire de la vallée de Cocora, c’est à Salento que nous avons déposé bagages. Vous nous direz, des palmiers on peut en voir un peu partout… Mais dans la vallée de Cocora, les palmiers ont quelque chose de bien particulier. En plus d’être parsemés un peu partout dans les collines de la vallée, ces palmiers de cire sont les plus hauts au monde ! Le cadre est à couper le souffle. Suivez-nous, on vous raconte notre excursion – un peu loupée au début – dans la vallée de Cocora.

Salento, un village colonial comme on les aime

Dès notre arrivée à Salento, nous sommes surpris par le grand nombre de touristes… et de chiens errants. On tombe malgré tout très vite sous le charme de ce village niché sur les hauteurs de la région caféière colombienne. Sa place centrale, ses murs blancs, les fenêtres et portes colorées nous transportent dans une ambiance coloniale au charme fou. Alors c’est vrai, il y a beaucoup de touristes mais les locaux sont bel et bien présents – assis devant leur maison à regarder le temps qui passe et à engager la discussion avec les voyageurs de passage. Se perdre dans Salento est l’occasion d’une belle ballade, et peu risqué vu la taille du village ! Ici toutes les routes mènent à la place centrale, sa belle église et ses bars animés.

salento

Les miradors de Salento

En s’éloignant un peu du coeur du village, on peut accéder à de superbes points de vue. Depuis la calle 9, il nous a suffit de remonter la rue pour atterrir à un point de vue sur les montagnes environnantes. Les collines, la verdure, les cours d’eau qui dévalent au milieu des vaches pâturant tranquillement, la vue vaut vraiment le détour et la petite ascension qui la précède.

salento
Point de vue depuis le mirador de Salento

En redescendant par les escaliers de la rue principale nous atterrissons dans la rue commerçante. Magasins de souvenirs, de chaussures, de ponchos, médicaments à base de marijuana nous attendent… Bref on y trouve un peu de tout. Pour l’heure nous recherchons surtout un restaurant pour prendre des forces avant d’aller visiter la vallée de Cocora le lendemain.

La Vallée de Cocora

salento

Pour nous y rendre nous nous rendons sur la place centrale de Salento à 9h. C’est ici qu’attendent les jeeps willies pour vous emmener dans la vallée. Par chance, il reste deux places et nous embarquons directement dans la Jeep. Enfin plutôt debout à l’arrière ! Ce qui nous permet de nous offrir une ride à la Indiana Jones, les cheveux au vent et les mains solidement accrochées aux barreaux dans les virages.

salento

Arrivés au site, nous nous rappelons les consignes fournies par nos potes voyageurs sur la route :

Prenez le chemin de droite, vous verrez c’est très simple. Tout est très bien indiqué, impossible de se perdre…

La bonne blague… Nous avons clairement loupé le chemin de droite (qui est en fait un portail vert ouvert). On est peut-être allé un peu trop loin. Pourtant, nous avons demandé à un guide si nous faisions bonne route. Il nous a gentiment dit oui. Il nous envoie surtout nous perdre…

L’ascension de la montagne… pour rien !

Nous marchons avec une Bordelaise rencontrée au début de la rando, Jasmine. Au bout d’une heure, alors qu’on commence à se dire qu’il n’y a pas grand monde sur le chemin, nous rencontrons un groupe qui arrive face à nous. Le guide nous dévisage et nous demande où nous allons. « Ben à la vallée de Cocora mec ! ». Et lui de nous répondre : « Euh…! Là, vous allez surtout dans la Parc National Los Nevados ». Los Nevados, c’est minium 3 jours de randonnée à plus de 3.500m d’altitude avec une température avoisinant les 0° ! Bref nous partions à la mort hehe !

Le guide est assez sympa pour nous montrer le chemin qui mène à la vallée. Pour cela, nous devons remonter toute la montagne puis la redescendre pour finalement retomber sur le sentier balisé… On oublie donc la randonnée facile prévue en début de journée et on attaque 2 heures de marche avec son lot de dénivelé. Toujours est-il que nous avons fait une belle ascension dans la jungle sans personne… mais aussi sans voir aucun palmier. Au bout de 2 heures de montée suivies d’une petite descente, nous trouvons enfin un panneau. Délivrance !!! Nous sommes enfin sur la bonne voie ! Nous croisons plein de monde et suivons la masse de gens sur un sentier bien moins sauvage que celui que nous venons d’arpenter. Premier stop : la maison des colibris.

La maison des colibris

Ici, les propriétaires de la finca (propriété-ferme) ont trouvé l’astuce pour faire venir les colibris, et surtout les touristes. Nous sommes accueillis par une dizaine de colibris qui virevoltent à moins de 30 cm de nous, attirés par de petits réservoirs d’eau mis à leur attention. Pour notre part, ce sera une boisson chaude. Antoine opte pour la façon locale : chocolat chaud local avec un morceau de fromage à côté, qu’il n’a pas osé trempé dedans. Evidemment de mon côté, j’opte pour un thé. Les colibris sont vraiment mignons et on s’attarde facilement une demi-heure à la finca. D’autant plus que d’autres animaux s’invitent dans la danse…

Enfin la vallée de Cocora !

Après les colibris, nous reprenons la route qui ne sera faite que de descente, ouf. Nous parcourons la jungle, des ponts très douteux mais pittoresques et arrivons enfin devant des collines verdoyantes et les palmiers de cire. Alleluiah ! La vue est splendide malgré le temps qui se couvre.

salento

Cette dernière partie de la randonnée nous égaie au plus au haut point. Objectif atteint ! Nous imaginons que nous avons dû manquer les plus belles parties de la randonnée, la forêt de palmiers notamment, mais nous ne saurons jamais et c’est tant mieux !

Au final, nous aurons mis 6/7 heures pour visiter la vallée de Cocora qui se parcourt normalement en… 4/5h ! Nous repartons en jeep, une nouvelle fois debout, contents malgré tout de notre excursion. Et on en rigole autour d’une bière sur la place principale en admirant le soleil se coucher sur le paisible village !

Les autres activités à faire à Salento

Visiter les fermes de café

Salento est connu pour ses plantations de café. Pour une dizaine de milliers de pesos, vous pouvez visiter une finca de café et connaître le processus de production. Nous en avions visité au Vietnam et avons donc passé notre tour cette fois-ci.

Faire une balade à cheval

Pour les férus de cheval, Salento est la ville par excellence pour faire une belle balade et rejoindre une cascade à des prix très raisonnables. Attention cependant à bien choisir votre tour, nous avons vu un cheval tomber et blesser légèrement son pauvre touriste américain. Le guide ne ressemblait en rien à un guide et forçait le couple de touristes à continuer bien que terrifié depuis la chute. On ne les enviait pas !

Jouer au Tejo

Ce jeu typique colombien consiste à lancer des anneaux métal dans une mini-poudrière et de créer une mini-explosion… En gros. C’est un peu leur pétanque locale. Mais attention, ici on parle d’une distance de 20 mètres. Et si tu perds, tu dois payer ta cagette de bières !

Faire un billard bien sûr !

Impossible de manquer ce PMU géant où les anciens jouent aux cartes et les moins anciens se défient au billard. Avec notre acolyte Jasmine, nous n’avons pas pu résister même si nous étions les seules femmes. Clairement, cet endroit est typique des bars que nous imagions en Colombie. Les hommes se pavanent avec leurs chemises à carreaux, sombreros et bières. Et bien sûr de la musique bien folklorique et une vue magnifique sur une montagne. La classe non ?! Comptez COP$9.000 pour une heure de billard.

salento

Aller se baigner dans la cascade Santa Rita… ou pas

Nous étions contents de suivre à pied le ‘Camino National’ (chemin national) pour aller à la cascade Santa Rita. Sur le papier, l’idée paraissait sympa… Mais dans les faits, quelle fausse bonne idée ! Le Camino National est, contrairement à ce que l’on pourrait penser, un sentier fait de gadoue emprunté principalement par les chevaux. En descente constante et super glissant, c’était un vrai ‘casse-gueule’. Antoine en a payé le prix fort et a enchaîné les gamelles… Après 45 minutes de marche, nous arrivons au cours d’eau et décidons d’en rester là. Il est surtout temps pour Antoine de nettoyer vêtements et chaussures…

salento

Nous ne sommes donc pas allées jusqu’à la cascade qui était à encore à 45 minutes de marche. Le retour était aussi une belle mission. Le tonnerre grondait au loin et nous avions 3km à remonter par la route – hors de question de remonter par le Camino National ! Démotivés par ce ‘fail’, nous avions du mal à trouver la force de remonter à pied mais nous n’avions pas le choix… Heureusement, une voiture a eu pitié de nous et nous a remonté jusqu’à Salento. MER-CI !

Conseils pratiques pour une excursion à Salento

Bon, on s’est un peu loupé mais au moins on vous dit comment faire mieux que nous 🙂

Comment se rendre à Salento depuis Popayan

Depuis Popayan, il suffit de prendre un bus jusqu’à Armenia pour COP$39.000. Le trajet dure 6 heures. Arrivé à Armenia, des navettes vous dépose en une 45 minutes à Salento pour COP$4.500.

Où séjourner à Salento

Etant une des villes les plus touristiques de Colombie avec près de 200 offres d’hébergement, vous avez l’embarras du choix. Les deux auberges Estrella Sin Fronteras et Estrella del Agua sont sympas. La première offre la chambre double avec salle de bain partagée et le petit-déjeuner pour COP$60.000. La seconde propose la chambre double avec salle de bain partagée à COP$65.000. Lassés des auberges de jeunesse depuis notre arrivée en Colombie, nous nous sommes rabattus sur une toute autre option bien plus avantageuse.

La Casa Eliana

Le propriétaire et l’équipe de la Casa Eliana sont adorables et proposent des chambres dans des appartements plutôt classes (comparés aux deux auberges mentionnées plus haut). L’appartement, très propre et nettoyé quotidiennement, ne comprend que trois chambres. Autant dire que nous étions au calme. Et pour COP$55.000 la chambre, nous étions en plus montés en gamme. Nous recommandons à 200%.

Où manger à Salento

On pourra dire qu’on a bien mangé à Salento. Toutes les panaderias (boulangeries locales) proposent des cakes à la banane à tomber par terre ! Et nous ne nous sommes pas privés de goûter la limonade au coco sur la place centrale. Miam… Mais nous avons aussi mangé des vrais repas…

Le Restaurant Makao

Pour des lasagnes végétariennes ou à la viande divines, ne cherchons pas plus loin. C’est chez Makao que cela se passe. Le gérant se souviendra de votre nom et sera aux petits soins. Les prix sont plus élevés qu’à l’accoutumée mais nous avions envie de nous faire plaisir (COP$20.000 le plat). Avec le portrait géant de Michael Jackson et la compil de Phil Collins en fond sonore, nous avons adoré !

Salento
Lasagnes veggie et pain à l’ail au restaurant Makao
El Rincon de Lucy

A un jet de pierre de Makao, se trouve El Rincon de Lucy, le QG pour un déjeuner très très copieux pour COP$8.000. Vous choisissez entre poulet, boeuf et truite et le reste suivra (jus, soupe, riz, banane plantain, beignet, ratatouille et salade).

salento
Menu copieux au Rincon de Lucy, pétage de bide !

Quelques conseils pour visiter la Vallée de Cocora

  • Prenez le chemin de droite une fois arrivé devant ces panneaux !
salento
C’est ce chemin à droite qu’il faut prendre. Vous nous direz  » Comment ils ont pu passer à côté…?  » Et bien beaucoup de personnes se trompent au final !
  • Partez le plus tôt possible car les matinées sont toujours dégagées et le ciel se couvre à partir de midi. Les premières jeep partent à 7h. Les dernières reviennent à 16h.
  • Prévoyez quelques encas ou de la monnaie pour consommer à la maison des colibris.
  • Eau et crème solaire sont de rigueur.
  • L’entrée du parc est gratuite, profitez-en !

Malgré quelques loupés, ce séjour à Salento nous aura tout de même beaucoup plu et nous aura permis de faire une autre belle rencontre. Direction à présent avec la deuxième ville du pays : Medellin !


COLOMBIEPour un voyage personnalisé et authentique en Colombie, prenez contact avec Charlotte, l’experte locale de TraceDirecte

Faites une demande de devis gratuite pour échanger directement avec elle, via votre espace client ou en l’appelant en Colombie avec un numéro gratuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :