3 jours à Saint-Pétersbourg, les sites incontournables à visiter

3 jours à Saint-Pétersbourg, les sites incontournables à visiter

La première étape de notre périple est le berceau de la révolution russe, Saint-Pétersbourg. Arrivés en soirée et n’ayant toujours pas réalisé que nous étions enfin partis en tour du monde, nous nous sommes écroulés après une petit dîner dans le quartier. Nous n’avions rien prévu pour notre première journée mis à part récupérer nos billets de train pour nous rendre à Moscou, deuxième étape de notre voyage. Nous misions sur l’improvisation le lendemain pour découvrir les charmes de la ville en nous perdant dans ses dédales. Les jours suivants, nous nous sommes concentrés sur les incontournables de Saint-Pétersbourg.

Jour 1 : Premières impressions et découvertes de Saint-Pétersbourg

A peine sortis de notre logement Airbnb, nous nous émerveillons devant le Théâtre Mariinski, le concurrent du Bolchoï à Moscou, et devant le canal qui nous rappelle étrangement Amsterdam et qui nous sépare de la Cathédrale Saint Nicolas des Marins. Son architecture nous plonge immédiatement dans l’atmosphère russe.

Cathédrale Saint Nicolas des Marins, Saint-Pétersbourg
Cathédrale Saint Nicolas des Marins

Nous découvrons au fil de notre promenade la Neva, le fleuve qui traverse Saint-Pétersbourg ainsi que son artère principale : la Perspective Nevsky, les Champs Elysées locaux. Arpentée par de nombreux touristes et agrémentée de magasins de souvenirs qui vont avec (ou l’inverse), elle permet malgré tout de débusquer quelques pépites architecturales de la ville : l’Amirauté, l’Eglise du Saint-Sauveur sur le Sang Versé, la Cathédrale Kazan ou encore le Musée Fabergé. En la remontant totalement, nous atteignons la gare d’où partent tous les trains pour Moscou. Réputée magnifique, elle ne nous a pas vraiment impressionnée – nous étions probablement trop focalisés sur l’achat de nos billets.

Voiture sur la Perspective_Nesky
Trouvaille sur la Perspective Nesky

Jour 2 à Saint-Pétersbourg : Dans le vif du sujet

Après une première journée plutôt tranquille, nous nous lançons pour notre deuxième jour dans un programme plus chargé avec une visite guidée de la ville suivie de la visite du joyau culturel de la ville : le musée de l’Ermitage.

La visite guidée nous a permis de comprendre comment le Tsar Pierre Ier ou Pierre le Grand a construit la ville à partir de rien et comment il a projeté la Russie dans l’ère moderne. Homme d’état mais aussi curieux, il était tour à tour charpentier, navigateur et même dentiste à ses heures perdues. Il s’intéressait aussi de près aux sciences humaines – un musée consacré à ses trouvailles extraordinaires (dents arrachées à ses convives, fœtus à deux têtes, etc.) est d’ailleurs accessible pour les plus téméraires. L’impératrice Catherine II de Russie a aussi marqué l’histoire de Saint-Pétersbourg grâce à sa passion pour l’art. Les milliers d’œuvres qu’elle se procurait figurent dans les différentes parties du Musée de l’Ermitage. Enfin, nous avons été très attentifs aux œuvres d’un Français assez méconnu en France mais plutôt réputé en Russie : Auguste de Montferrand à qui l’on doit la colonne d’Alexandre Ier sur la place royale. Cette colonne érigée pour célébrer la victoire du Tsar Alexandre sur Napoléon en 1812 pèse 600 tonnes et est posée à même le sol sur son socle. Le fait qu’elle soit réalisée par un Français est un sacré pied de nez au petit corse… De Montferrand est aussi l’auteur de la Cathédrale Saint Isaac, l’œuvre de sa vie, qu’il mit… 40 ans à bâtir. Tout cela pour ne pas y reposer à sa mort, la faute à un mauvais choix de religion.

En toute chose, il faut soigner le commencement et penser d’avance à la fin.
– Proverbe chinois

Tu n’as visiblement pas assez pensé Auguste…

Quant à l’Ermitage, nous y avons consacré deux grosses heures. Largement insuffisant pour découvrir les quelques 3 millions de pièces du musée mais suffisant pour s’imprégner de la beauté et la magie du lieu. Pour info, prévoyez huit années à raison d’une minute par œuvre pour tout voir ! Le musée abrite des collections d’art russe, français, italien, hollandais, belge, byzantin, etc. avec quelques tableaux des plus grands maîtres comme Léonard de Vinci, Rembrandt… Nous devons admettre que le réceptacle fait beaucoup d’ombre aux œuvres d’art. Les salles du Palais – du sol au plafond – sont tellement impressionnantes qu’on en oublie parfois les collections présentées.

Photos de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg
Photos de l’Ermitage

Jour 3 : Le jour le plus long

Pour notre dernière journée à Saint-Pétersbourg, nous avons décidé de visiter l’Eglise de Saint-Sauveur sur le Sang Versé, un des sites phares de la ville avec son style féerique, puis de nous rendre sur les îles en face du Palais d’Hiver et de clôturer notre séjour en assistant à la levée des ponts de la Neva.

Nous attendions avec impatience de découvrir l’Eglise du Saint-Sauveur sur le Sang Versé, représentative de l’idée que nous nous faisions de l’architecture tsarine. Et nous n’avons pas été déçus. L’extérieur nous a laissé bouché bée par ses couleurs, ses formes atypiques et ses dômes dorés et bariolés. L’intérieur n’a rien à envier à l’extérieur : chaque centimètre de paroi et de plafond est recouvert de mosaïques. On n’ose imaginer le nombre d’heures de travail nécessaires. La porte de l’autel est quant à elle éblouissante !

Eglise du Saint-Sauveur sur le Sang Versé, Saint-Pétersbourg
Eglise du Saint-Sauveur sur le Sang Versé
Plafond Eglise du Saint Sauveur sur le Sang Versé, Saint-Pétersbourg
Plafond Eglise du Saint Sauveur sur le Sang Versé

Direction ensuite l’île Petrogradskaya où nous découvrons une superbe mosquée située juste à côté du Musée d’histoire politique de la Russie. La tentation était trop grande, nous voici lancés dans la riche rétrospective de la politique du pays. Si Staline en prend bien pour son grade, les Russes sont beaucoup plus cléments à l’égard de Lénine… Il est assez intéressant de découvrir l’histoire d’un pays vu par ce dernier même si le manque d’informations en anglais nous a parfois frustrés. La visite terminée, nous nous sommes promenés sur la plage de la Forteresse (et oui il y a une plage !). Bien entendu, aucun de nous n’a daigné trempé un orteil. Malgré les kilomètres parcourus, la journée était loin d’être terminée. Il nous restait encore à assister au rituel nocturne des ponts de la ville.

Iles de Saint-Pétersbourg
Iles de Saint-Pétersbourg

En effet, tous les soirs entre avril et novembre, les ponts de la Neva se lèvent pour laisser passer les bateaux trop hauts pour passer dessous la journée. La levée des ponts fait partie des attractions de Saint-Pétersbourg et nous ne pouvions la manquer. Autant dire que la motivation n’y était pas ! Le pont que nous avions choisi – le pont Blagoveshtchensky – se levait à 1h25 et se situait à 20 minutes de marche de notre appartement. Nous y sommes tout de même allés et cela en valait la peine ! Le milieu du pont s’est gentiment levé à 90 degrés sous nos yeux. Pour la petite anecdote, les locaux se retrouvent parfois coincés du mauvais côté de la rive et comme les métros s’arrêtent vers 1h du matin, ils doivent attendre que les ponts se rabaissent à partir de 3h. Certains utiliseraient cette excuse pour rester au bar quelque heures de plus… De notre côté, nous n’avions même pas la force d’aller boire une dernière bière (c’est pour vous dire !), nous sommes rentrés directement nous coucher. Et oui, Moscou nous attendait déjà dès le lendemain…

26 Replies to “3 jours à Saint-Pétersbourg, les sites incontournables à visiter”

  1. Ca a l’air très beau! Merci pour tous ces détails !
    On verra quelle part d’historique vous nous conterez encore dans quelques mois 😉
    Profitez profitez!

  2. Je voulais vous dire avec un peu de retard :super idee ce blog on va faire le tour du monde avec vous !
    Un petit bemol;2 heures à l ermitage ce n’est pas beaucoup.
    Je suis impatient de voir la suite du voyage

    1. Salut Domi ! Merci, on va essayer de faire au mieux 😉
      Pour l’Ermitage complètement d’accord avec toi, on n’avait prévu qu’une demi-journée pour le visiter mais je crois que même les 3 jours complets qu’on avait à St Pétersbourg n’auraient pas suffi ! Rien que pour ça on reviendra avec plaisir. En préparant bien notre visite en amont parce qu’avec le nombre d’artistes et de périodes couvertes il faut un minimum de préparation. Bises à toute la famille normande..
      Antoine & Jenny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :