Le Machu Picchu : sur les traces de la civilisation Inca 

Le Machu Picchu : sur les traces de la civilisation Inca 

Le Machu Picchu, c’était THE site à ne pas manquer en Amérique du Sud. Non seulement pour sa géolocalisation au cœur des montagnes et son architecture, mais aussi pour l’histoire des Incas. Et pour couronner le tout, nous étions accompagnés de la famille d’Antoine : ses parents, Michel et Danielle, sa sœur Pauline et son ami Matthieu. Une expédition de trois jours au top malgré quelques couacs.

Vue sur le Machu Picchu depuis la Casa del Vigilante (la Maison du Gardien)
Vue sur le Machu Picchu depuis la Casa del Vigilante (la Maison du Gardien)

Deux jours pour nous rendre au Machu Picchu

Comme souvent, nous aimons faire les choses par nous-mêmes, à notre rythme et en variant les plaisirs (entendez transports). Nous avons donc décidé de nous rendre au Machu Picchu en deux jours de façon à épargner nos chers convives une interminable journée dans les transports.

Journée 1 : de Cuzco à Santa Teresa, via Santa Maria en van

machu Picchu
Les convives, c’est eux – de gauche à droite, Michel, Danielle, Pauline et Matthieu – prêt à se rendre au Machu Picchu
Première étape : trouver un mini-van pour aller jusqu’à Santa Maria

Pour cette première journée, nous devions nous rendre près de la gare routière de Cusco pour trouver des mini-vans en direction de Santa Maria. Certains de nos invités souffrant du mal des transports, les cars n’étaient pas une option. Au bout de quelques pas dans la rue en question, bingo ! Une racoleuse nous accoste pour monter à bord de son van, direction Santa Maria. A partir de là, tout s’enchaîne très vite, la racoleuse nous presse dans le van… Résultat : on s’embrouille dans les places (‘no correcto‘ dira Michel à un Péruvien 😉, on découvre qu’il n’y a ni clim’, ni coffre pour nos sacs et le van en a clairement dans la bouteille. Advienne que pourra… Au final, le trajet de 4 heures se passera très bien, sans encombres. Première mission accomplie.

Deuxième étape : se rendre à Santa Teresa

Arrivés à Santa Maria, un seul van nous attend pour effectuer la petite heure de transport jusqu’à Santa Teresa. Et c’est pendant notre vaine négociation que Michel se rend compte qu’il a oublié sa veste dans le précédent van… On passe alors en mode « il faut sauver la veste de Michel ! ». Une belle aubaine pour le conducteur du van qui nous presse (une nouvelle fois !) dans son van tout en appelant l’autre chauffeur pour récupérer la veste. Cinq minutes plus tard, la veste est de nouveau parmi nous, ouf !

Route à flanc de falaise entre Santa Maria et Santa Teresa
Route à flanc de falaise entre Santa Maria et Santa Teresa

Le soulagement est de courte durée quand on prend la route, à flanc de falaise, au milieu des montagnes avec des cours d’eau à traverser. On évite de regarder à gauche le précipice situé à quelques centimètres… Nous ne faisons pas les malins surtout lorsque notre passage provoque un léger éboulement dernière nous. Mais notre chauffeur semble savoir ce qu’il fait. Cette petite heure de frisson nous laissera en prime des souvenirs de magnifiques paysages !

Le plus dur étant derrière nous, nous sommes contents d’arriver à Santa Marta sans déplorer d’accidents ni de malades. Place maintenant à la détente avant d’attaquer le lendemain notre deuxième journée.

Journée 2 : de Santa Teresa à Agua Calientes, le village du Machu Picchu

rando machu Picchu
Nous deux pendant la rando « le long » de la voie ferrée

Cette deuxième journée s’annonce sans pression. Au programme : aller en van jusqu’à Hydroelectrica, puis longer la voie de chemin de fer jusqu’à Aguas Calientes. Notre hôtel nous commande un chauffeur et après 40 minutes de van, nous voilà fin prêts à entamer notre randonnée de 8km le long de la voie ferrée.

Rando voie ferree Machu Picchu
Une belle randonnée juste avant d’attaquer le lendemain le Machu Picchu

La marche est des plus agréables et nous avons la chance de voir le train passer. Nous arrivons en début d’après-midi à Aguas Calientes après 3 bonnes heures de marche. A nous le repos avant d’attaquer le Machu Picchu demain !

machu picchu
Repos pour tout le monde ! Et Pauline et Matthieu en fond

La visite du Machu Picchu, un rêve qui devient réalité

Pour nous, la visite du Machu Picchu se méritait après deux jours d’expédition. Ok, ce n’est rien comparé à l’Inca Trail (quatre jours de rando) mais nous étions pressés par le temps. Parmi les quelques couacs de notre excursion au Machu Picchu, la palme revient au matin de notre visite au Machu Picchu.

Beaucoup d'enthousiasme devant le Machu Picchu
Beaucoup d’enthousiasme devant le Machu Picchu, et pourtant c’était pas gagné…

Se rendre aux portes du Machu Picchu

Départ de l’hôtel à 4h30 pour tout le monde. Antoine et Matthieu partent faire la randonnée d’1h30 pour monter jusqu’à l’entrée du Machu Picchu. Nous autres faisons la queue pour prendre la navette, histoire de nous économiser. Nous avons en effet prévu de visiter le site du Machu Picchu puis de gravir la Montagne Machu Picchu (la Montaña) : 3 heures aller-retour.

Panorama sur le Machu Picchu
Panorama sur le Machu Picchu

Mais pourquoi on a échangé les sacs ?!

Avant de partir, Antoine et moi échangeons nos sacs pour éviter que la pluie n’endommage l’appareil photo d’Antoine. Sans le savoir, nous avons en fait échangé nos passeports et billets d’entrée. Grosse erreur et gros coup de stress car les passeports sont essentiels pour acheter les tickets de la navette. Malgré tout, Pauline achète les quatre billets de bus en utilisant le passeport d’Antoine à la place du mien. Une fois dans la queue, il aura suffit de distraire la contrôleuse pour qu’elle ne s’aperçoive pas que je ne m’appelle pas Antoine. Ouf !

rando machu picchu
Pendant que nous faisons la queue pour prendre la navette, Antoine et Matthieu partent en rando jusqu’au site du Machu Picchu

Pendant ce temps là et après 30 minutes de marche à la frontale, Antoine et Matthieu arrivent devant un point de contrôle. Antoine réalise alors qu’il n’a pas ses documents. Obligés de rebrousser chemin, Antoine nous appelle enfin, puis nous retrouve dans la queue et nous échangeons les sacs. Chacun peut enfin partir de son côté comme prévu et nous nous retrouvons devant l’entrée du Machu Picchu. Les garçons après 1h10 de randonnée éprouvante (avec un faux départ en prime dans les jambes) et nous quatre après 35 minutes de bus. Les choses sérieuses peuvent enfin commencer…

Visite du Machu Picchu

Nous prenons un guide, Odi, à l’entrée et partons à la découverte du site mais surtout à la découverte de l’histoire des Incas. Ingéniosité, culte religieux, organisation de la communauté, nous nous sommes régalés des histoires de notre guide pendant 2h30.

Visite du Machu Picchu
Visite du Machu Picchu

Le temps était très couvert et il était difficile de discerner toute la splendeur du site au départ. Mais au fur et à mesure de la journée, les nuages se sont dégagés et nous ont offerts un spectacle inoubliable !

Machu Picchu
Machu Picchu

A peine la visite terminée, nous pressons le pas pour arriver avant 10 heures au pied de la Montaña Machu Picchu inclus dans notre ticket. L’entrée étant assez loin du site, nous sommes arrivés les tout derniers, déjà bien exténués.

Visite du Machu Picchu
Visite du Machu Picchu

Gravir la Montaña ou Montagne Machu Picchu

Beaucoup gravissent la Wayna Pichu mais nous, nous avons préféré la Montaña, soit disant moins éprouvante et plus adaptée aux personnes ayant le vertige. Mon œil, c’était hardcore !

Une fois arrivés à la base de la Montaña, nous pique-niquons sous la pluie. C’est à ce moment que la démotivation gagnent certains à la vue des innombrables marches qui se dressent devant nous. Seuls Antoine et moi avons le courage de la gravir. Matthieu, persuadé que nous n’y verrons rien au sommet à cause des nuages, préfère rebrousser chemin.

Le « chemin » est en fait constitué seulement et uniquement de marches de tailles différentes, de la base jusqu’au sommet. Aucune surface plane, aucun répit.

Autant dire que beaucoup de visiteurs souffrent pendant l’épreuve avec l’effort et l’altitude. Un vrai chemin de croix ponctué d’un crachin dont on se serait bien passé.

Malgré tout, Antoine et moi sommes heureux d’arriver au sommet après 1h15 de montée. La pluie a depuis longtemps cessé. Nous arrivons dans une purée de pois mais les rapides mouvements des nuages nous offrent quelques éclaircies inespérées. Nous apercevons à plusieurs reprises le site du Machu Picchu avec la montagne Wayna Pichu en arrière plan, yes ! Majestueux mais tellement furtif à la fois.

Vue presque dégage sur le Machu Picchu depuis la Montana
Vue presque dégage sur le Machu Picchu depuis la Montana, victoire !

Nous profitons de chaque instant avant de redescendre la Montaña et de nous perdre à nouveau sur le site du Machu Picchu sous un soleil bienvenu.

Dans les ruines du Machu Picchu
A la porte des Incas

Au final, une belle excursion dont on se souviendra

La visite du Machu Picchu était ce que nous attendions le plus de notre de voyage au Pérou, et évidemment, tout ne se s’est pas passé comme prévu. La seule journée de pluie que nous avons eue était ce jour-là et la première journée de transport était assez chaotique. Mais il en aurait fallu plus pour ne pas tomber sous le charme d’une des 7 merveilles du monde moderne. Au final nous sommes repartis plus que satisfaits de cette expédition au Machu Picchu. Le lendemain matin, nous avons pris le train d’Aguas Calientes à Ollantaytambo, histoire de ménager un peu nos mollets et d’en profiter pour y admirer les dernières ruines de la vallée sacrée des Incas.

Train Inca Rail pour rentrer du Machu Picchu
Train Inca Rail pour rentrer du Machu Picchu

Pour un voyage personnalisé et authentique au Pérou, prenez contact avec Olivier, l’expert local de TraceDirecte

Faites une demande de devis gratuite pour échanger directement avec lui, via votre espace client ou en l’appelant au Pérou avec un numéro gratuit !

7 Replies to “Le Machu Picchu : sur les traces de la civilisation Inca ”

  1. Salut,
    Une expé chargée en émotions dites donc ! Vous galérez pas trop avec la méteo alors ?
    Parce que nous en ce moment, on jongle avec. Par exemple aujourd’hui, il y a eu un orage pile au moment du départ de la navette pour la Isla del sol. Que faire du coup ? La prendre quand même et risquer de se retrouver comme des coui**** sur une île sous la pluie ? Du coup, on a préféré reporter à demain.
    On devrait donc être à Puno puis Ouros à partir du 14.
    Bises.

    1. Hello Hervé, oh que oui c’était assez cahotique.
      Ah la poisse pour aujourd’hui de votre côté ! De notre côté, on a réussi à passer entre les gouttes jusqu’ici… Au Machu, c’était une petite pluie qui s’est levée quand il fallait. Aujourd’hui pareil, on avait à peine fini la rando Montagne arc-en-ciel qu’il s’est mis à pleuvoir. Demain on va en Amazonie et il semblerait qu’il pleuve 😟 Du coup, on a pris du retard sur notre ‘planning’ et on devrait être au lac Titicaca dimanche ou lundi… Vous serez déjà partis j’imagine 🙁 Bises à vous 4

    2. Salut Hervé, on vient tout juste d’arriver à Puno et on part dès demain en Bolivie. On se sera manqué de peu. On revient du bassin Amazonien depuis Puerto Maldonado au Pérou, génialissime !! Bon trip au Pérou. On a adoré pour notre part 😉

  2. Eh oui, dommage.
    Nous, après un passage express à Puno, on a posé nos valises à Cuzco. On s’est trouvé un chouette appart. Avec chauffage !
    On a récupéré « c’est pas sorcier: au coeur de l’empire inca » et « chemins d’école, chemins de tous les dangers: le pérou ». C’est marrant de voir des reportages sur là où on est passé, comme les îles Ouros et Taquile par exemple.
    On va y resté jusqu’à la semaine sainte. Y parait que toute la ville est en fête.
    Juste avant : Machu Pichu, en espérant que le climat sera clément.
    Pour l’Amazonie, on la retarde le plus possible pour s’éloigner de la saison des pluies. On devrait donc la faire en Avril lors de notre passage en Équateur.
    Bonne continuation à vous et profitez bien du Salar d’Uyuni, ça aussi, ça va être fort !

    1. Dommage ! Génial pour la semaine sainte, vous devriez en prendre plein les yeux. On revient auj de la Isla del Sol, magnifique et on attend avec impatience le Salar d’Uyuni ! Je croise les doigts pour vous pour le MP, nous c’était pas top au départ mais ça a fini par s’améliorer… Bonne suite de votre trip et je continue à suivre vos aventures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :