3 jours dans la forêt amazonienne péruvienne depuis Puerto Maldonado

3 jours dans la forêt amazonienne péruvienne depuis Puerto Maldonado

Il nous paraissait inconcevable de voyager quatre mois en Amérique du Sud et de ne pas visiter la forêt amazonienne. Pour nous, ce sera depuis Puerto Maldonado, ville proche de la frontière brésilienne. Nous l’attendions avec impatience, surtout après le temps pluvieux à Cusco. Des fraîches hauteurs de la cité impériale inca, nous plongeons au cœur d’une jungle luxuriante et humide. Le pied… Et ce n’est que le début !

Puerto Maldonado, notre QG pour se rendre dans la forêt amazonienne

Après 40 minutes de vol, nous atterrissons au Tomambopata Hostel. Très bien recommandé, nous sommes très vite conquis, aussi bien par l’auberge que par les tours qu’ils proposent. En règle générale, les voyageurs visitent soit le lac Sandoval, facilement accessible depuis Puerto Maldonado, soit Chuncho, situé plus profondément dans la jungle. Ces deux sites se situent dans la Réserve Nationale de Tambopata où coulent les rivières Madre de Dios et Tambopata.

forêt amazonienne

  • Le lac Sandoval est connu pour ses loutres de mer, ses singes, ses piranhas, etc.
  • Quant à Chuncho, on y va surtout pour entre autres ses perroquets, aras, singes, tarentules, caïmans, capybaras, piranhas voire même des jaguars…

Nous choisirons Chuncho qui nous paraît plus authentique et plus propice pour une vraie expérience de la jungle amazonienne.

Première journée dans la forêt amazonienne

Nous partons du Tambopata Hostel à 9h30 pour 2h30 de jeep. Notre chauffeur prend au passage une guide touristique experte dans la faune de la selva locale (jungle) et qui profite du trajet pour nous faire partager sa passion. Ça commence très bien. La route est sans encombre, seulement agrémentée de cadavres de serpents, chiens, lézards, etc. le long de la route avec les vautours qui tournent autour. Welcome to the jungle! Après 1h de route, nous empruntons un sentier plus old school où là, c’est une autre histoire. La pluie de la veille donne pas mal de fil à retordre à notre chauffeur mais il gère… Sauf à un moment où nous avons dû pousser (enfin moi j’ai surtout pris la photo, héhé…)

foret_amazonienne
Et on pousse !

En route, nous rencontrons nos premiers spécimens de la jungle : papillons énormes, noix du Brésil, etc.

Papillon bleu dans la forêt amazonienne
Papillon bleu dans la forêt amazonienne

Nous montons ensuite à bord d’un bateau pour nous rendre aux lodges de Tambopata. Nous naviguons enfin sur un confluent du fleuve Amazone ! La ballade d’une vingtaine de minutes dans ce cadre magique est digne d’un bon film d’aventures…

Arrivés au lodge, nous sommes tout de suite séduits par le cadre, le groupe de touristes que nous rejoignons et les deux perroquets qui occupent les lieux : Poly et Chaska. Après un déjeuner copieux et une sieste réparatrice, nous attaquons enfin les activités de la journée.

Chaska en rouge et Ploy (la croqueuse d'orteils) en vert
Chaska en rouge et Ploy (la croqueuse d’orteils) en vert

La pêche aux piranhas

Nous partons en bateau avec notre guide Angel et un couple de Belges sur une crique pour pêcher le pirhana et la sardine. Malgré quelques prises qui nous ont échappées, nos appâts auront surtout servi à nourrir les poissons. Nous ferons donc chou blanc mais avons adoré l’activité !

Pêche aux piranhas et à la sardine dans la rivière Madre de Dios, forêt amazonienne
Pêche aux piranhas et à la sardine dans la rivière Madre de Dios

En guise de consolation, l’autre groupe, qui a réussi à pêcher des poissons le lendemain, nous permet de prendre notre revanche et de voir, et surtout de goûter, les pirhanas. Ce qui nous permet aussi d’admirer leur dentition, impressionnantes. Leurs dents sont sept fois plus tranchantes que des lames de rasoir !

Piranha pêché par le guide Angel, forêt amazonienne
Piranha pêché par le guide Angel

Une fois rentrés aux lodges, les guides n’ont qu’une idée en tête… Faire un match de foot. Et les Péruviens prennent cela très au sérieux ! Surtout en cette année de coupe du monde qui a vu le Pérou se qualifier pour la première fois pour la phase finale. Avant le match officiel qui aura lieu en Juin, nos hôtes péruviens l’ont emporté 2 buts à 1. Il faut dire qu’on a pas tout compris à certaines règles locales et que nous avons surtout essayé de ne pas tomber dans la gadoue ! À peine remis de nos émotions, nous enchaînons la prochaine activité.

Balade nocturne à la recherche des animaux de la forêt amazonienne

Nous partons à la tombée de la nuit dans la jungle équipés de nos frontales et portables. Notre guide Robin parvient à nous montrer des araignées, un singe, et un tas d’autres insectes. Le clou du spectacle est bien sûr l’énorme tarentule tout près du dortoir des Espagnoles… Même pas peur !

Araignées dont une tarentule dans la jungle
Araignées dont une tarentule (en haut à droite) dans la jungle. Elle faisait la taille de ma main ! Vous remarquerez que la première araignée a une tête de savant fou et la dernière ressemble à Chewbacca…
Papillon la nuit dans la forêt amazonienne
Papillon la nuit

Au retour, dîner et soirée improvisée avec tous les voyageurs et le personnel péruvien. Soirée mémorable, façon auberge espagnole, sur fond de reggaeton au beau milieu de la jungle !

foret amazonienne
Fiesta dans la jungle !

Deuxième journée bien remplie dans la forêt amazonienne

On ne va pas se mentir, le réveil a été dur pour tout le monde. Mais le goût pour l’aventure l’a emporté. Hors de question de manquer la première activité !

Promenade dans la jungle autour de la faune et de la flore

Nous partons dès le matin avec notre guide Robin pour en apprendre davantage sur la faune et la flore de la forêt amazonienne. Robin nous parle des différentes plantes que nous rencontrons et de l’usage qu’en font les indigènes. À un moment, il repère un singe dans un arbre. Nous le suivons et découvrons une famille avec un petit et le mâle alpha. La classe !

Une mère et son petit dans les arbres
Une mère et son petit dans les arbres
Autre singe dans la jungle
Autre singe dans la jungle

Session kayak avec quelques animaux en prime

L’après-midi, nous partons avec un couple de chinois qui viennent de rejoindre l’aventure et nos deux guides, Robin et Angel, pour une excursion en kayaks sur la rivière Madre de Dios. Nous descendons tranquillement la rivière avant de nous faire tracter par le bateau pour remonter le fleuve. On se fait bien éclabousser mais le clou du spectacle est surtout de voir un capybara, le plus gros rongeur du monde, puis un caïman, tout près de notre kayak !

Kayak sur la rivière Madre de Dios dans la foret amazonienne
Kayak sur la rivière Madre de Dios

Promenade nocturne à la recherche de caïmans

Départ en bateau à la recherche des caïmans
Départ en bateau à la recherche des caïmans

Caïman acte II ! A la tombée de la nuit, nous partons en bateau avec notre guide Angel. Nous repérons à plusieurs reprises les yeux jaunes des caïmans mais chaque tentative d’approche les fait fuir. C’est vers la fin de notre petite virée qu’Angel en repère un petit. Le batelier s’approche tout doucement et Angel attrape d’un seul coup le caïman. Nous pouvons en connaître plus sur son anatomie, et même le toucher, avant de le laisser tranquille et de le relâcher dans le fleuve.

Jeune caïman attrapé par notre guide Angel, forêt amazonienne
Jeune caïman attrapé par notre guide Angel

Troisième journée riche en émotions sur les abords de la forêt amazonienne

Au programme, lever à 4:30 du matin pour voir les perroquets se nourrir des sels minéraux sur les parois des falaise d’argile le long du fleuve. C’est une obligation pour eux afin de nettoyer leur organisme des toxines contenues dans les fruits qu’ils ingurgitent. Mais c’est aussi une opportunité de sociabiliser et pourquoi pas de rencontrer leur âme soeur. Un espèce de Tinder local quoi 😉 Cette excursion aux aurores est l’occasion de voir le soleil se lever sur la jungle et surtout notre dernière chance de voir d’autres animaux. Et nous allons être servis. Nous voyons au départ surtout des oiseaux…

Lever du soleil sur la forêt amazonienne
Lever du soleil sur la forêt amazonienne
foret_amazonienne
Celui-ci est un oiseau migrateur venu des Etats-Unis

L’arrivée d’un invité surprise

Après une heure de bateau, Angel et Robin pensent avoir repéré quelque chose. Le bateau manoeuvre pour s’approcher et c’est là qu’ils nous balancent : « Un jaguar ! » Nous pensons qu’ils nous charrient. Nous tournons tout de même la tête pour le voir face à nous ! Nous n’en revenons pas !! Le jaguar reste tranquillement posé devant nous à bailler et à nous fixer pendant 15 minutes. Un moment privilégié, tout simplement magique !

Jaguar tranquillement couché devant nous dans la forêt amazonienne
Jaguar tranquillement couché devant nous
jaguar foret amazonienne
Premier contact avec un jaguar dans son habitat naturel

Remis de nos émotions, nous chambrons gentiment les guides en leur disant qu’il ne nous manque plus qu’à voir un anaconda. Ils prennent cela à peu près aussi au sérieux qu’un match de foot et se mettent à leur recherche en scrutant les herbes basses du fleuve. Nous sommes transportés dans le film Anaconda : sur un petit bras de la rivière, avec le moteur au minimum, la brume dans la jungle, le bruit des animaux… Manquait plus que J-Lo et le tableau était complet ! L’atmosphère était prenante mais malgré 30 minutes à avoir balayé des yeux les alentours, le serpent roi de l’Amazonie a refusé de se montrer.

Notre bateau voguant à la recherche d'anacondas, forêt amazonienne
Notre bateau voguant à la recherche d’anacondas

Au final, pas d’anacondas (ne soyons pas trop gourmands !) mais nous avons bien retenu notre souffle. En guise de consolation, nous verrons plusieurs capybaras et d’autres oiseaux !

Capybara sur les bords de la rivière de la forêt amazonienne
Capybaras sur les bords de la rivière
Vol d'oiseau au dessus de la rivière
Vol d’oiseau au dessus de la rivière

Un ballet de perroquets

Avant d’aller chercher les aras, nous passons devant les perroquets verts en train de se nourrir des sels minéraux sur la paroi d’argile.

forêt amazonienne
Perroquets verts

Nous nous posons ensuite sur un îlot pour regarder les perroquets. Il y a des aras rouges, des verts et rouges, etc. Toutes ces couleurs sont magnifiques ! Malheureusement, à cause de la pluie de la nuit, les parois sont trop humides et les perroquets restent perchés dans les arbres et peu sur la paroi.

Pluie d'aras dans la forêt amazonienne
Pluie d’aras
Couple d'ares jaune et bleu dans la forêt amazonienne
Couple d’ares jaune et bleu

Pas grave, nous avons vu un jaguar ! La journée peut se terminer ici et nous commençons à remonter tranquillement le fleuve pour rentrer au lodge…

De nouveaux invités surprises

Visiblement, le destin en a décidé autrement. Sur le chemin du retour, nous voyons un bateau à l’arrêt. Devant le bateau, sur une branche, un jaguar est tranquillement allongé. Un plus petit que le premier, il s’agit cette fois-ci d’une femelle. Le cadre est digne d’un documentaire du National Geographic. Même les guides n’en reviennent pas de la chance que nous avons !

Jaguar OKLM dans la forêt amazonienne
Second jaguar que nous rencontrons dans un cadre magique
Second jaguar que nous rencontrons dans la forêt amazonienne
On n’a pas envie de le caresser ??

Et juste avant de rentrer nous voyons à nouveau des aras. Un premier se décide à se poser sur la paroi et se met à grignoter les sels minéraux, avant qu’une dizaine d’autres le rejoignent. La boucle est bouclée, nous en avons vu bien plus que ce que nous espérions ! Cette matinée était intense et magique à la fois.

Aras rouges et verts sur la falaise d'argile dans la forêt amazonienne
Aras rouges et verts sur la falaise d’argile

Conclusion sur cette excursion de trois jours dans l’Amazonie

Nous avons adoré ce tour avec Tambopata Hostel. Nous sommes repartis avec des images splendides plein la tête. Le tour est très bien organisé du début à la fin. Le cadre, les gens, l’ambiance, les guides, leurs connaissances, la nature, la nourriture, tout était parfait à nos yeux (sauf les cafards le soir, mais bon c’est l’Amazonie…) Les guides sont issus de la jungle et la respecte réellement. Ils ne forcent pas le destin pour aller chercher les animaux. Nous avons apprécié cela et le recommandons tour à 200% !

Collpas Tambopata Inn, notre lodge au coeur de la forêt amazonienne
Collpas Tambopata Inn, notre lodge au coeur de la forêt amazonienne

Conseils pratiques pour visiter la forêt amazonienne depuis Puerto Maldonado et avec Tambopata Hostel

  • Le tour de 3 jours / 2 nuits coûte 232 € par personne (tout inclus).
  • Vous partez vers 9h le premier jour et rentrez vers 17h le dernier jour
  • Préférez un petit sac a dos à votre gros sac. Vous limiterez ainsi le nombre de cafards dedans.
  • Une fois arrivé au lodge, fermez bien vos sacs et trousses de toilette dans votre chambre et placez-les sous la moustiquaire pour éviter l’invasion de cafards.
  • Ne stockez aucun aliment dans votre chambre.
  • Pensez à emporter une frontale, un maillot de bain, des tongues et un bon anti-moustiques (les moustiques ne sont pas si violents que ça et le traitement anti-paludisme n’est pas nécessaire si vous faites attention).
  • Prévoyez un K-Way en saison des pluies.
  • Des bottes de pluie sont fournies pour les excursions.
  • Prenez juste une bouteille d’eau avec vous. L’eau est disponible gratuitement au lodge.
  • Prévoyez de l’argent pour les bières sur place (12 soles la bière).

Pour un voyage personnalisé et authentique au Pérou, prenez contact avec Olivier, l’expert local de TraceDirecte

Faites une demande de devis gratuite pour échanger directement avec lui, via votre espace client ou en l’appelant au Pérou avec un numéro gratuit !

One Reply to “3 jours dans la forêt amazonienne péruvienne depuis Puerto Maldonado”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :