12 jours en Mongolie : le désert de Gobi et la Vallée d’Orkhon

12 jours en Mongolie : le désert de Gobi et la Vallée d’Orkhon

Partir à la découverte d’un pays aussi grand que la Mongolie n’est pas chose facile sans guide local. D’un certain point de vue, cela laisse place à tant de surprises que nous sommes plutôt satisfaits de ne pas avoir cherché à tout organiser de A à Z et de nous être reposés sur une agence. Nous étions parvenus à discerner les incontournables du pays mais ne savions pas ce qu’il était possible de réaliser en 12 jours au vu des distances et moyens de transports disponibles dans le pays. Les agences organisant des tours ne manquent pas à Ulan Bator et il semblerait que cela soit la solution la plus courante.

Nous sommes donc allés à la rencontre de deux agences en précisant que nous étions intéressés, par ordre de priorité, par le désert de Gobi au Sud du pays, la Vallée d’Orkhon dans le centre, et l’Ouest du pays avec notamment le festival des chasseurs d’aigles tatars qui a lieu début Octobre, le tout en moins de 2 semaines ! Les deux agences nous ont proposé des circuits similaires et nous avons opté pour l’agence et auberge de jeunesse Golden Gobi, qui fait un tabac parmi les backpackers, notamment pour son rapport qualité prix. Nous avons réussi à faire rentrer les trois sites incontournables de Gobi et la Vallée d’Orkhon dans un programme de 12 jours.

Notre itinéraire en Mongolie
Notre itinéraire en Mongolie

Nous faisions partie d’un groupe de 5 personnes avec un Suisse, un Français et un Ecossais que nous avons baptisé les Golians. Nous étions accompagnés de Tuushing, notre guide mais aussi et surtout un cuisinier extraordinaire, et de Barla, notre conducteur/nounours hors pair, adepte de lait fermenté, de blagues et surtout de chansons traditionnelles mongoles.

Voici donc notre itinéraire en Mongolie qui – loin d’être parfait – nous a tout de même ébloui du premier au dernier jour.

Jour 1 : Départ d’Ulan Bator vers Baga Gazriin Chuluu où nous nous arrêtons en route pour visiter rapidement les ruines d’un monastère. Nous découvrons après 5 heures de route une fascinante formation rocheuse de granite qui s’étend sur 30 km et dont la plus haute montagne s’élève à 1706 mètres ! Un peu de randonnée pour se dégourdir les jambes et nous voilà arrivés à notre destination pour la nuit, une yourte dans une famille de nomades. L’agence affirme qu’il s’agit d’une authentique famille de nomades mais étant en partenariat avec elle ils ont l’habitude de recevoir des touristes et il s’agit plutôt d’un business que d’une vraie insertion dans leur vie quotidienne. La règle veut qu’ils nous accueillent dans leur yourte (ger comme on les appelle en Mongolie) et nous offrent un milk tea (thé au lait) et des biscuits. Puis nous passons la soirée dans la ger qui nous est destinée et ne les revoyons que le lendemain pour leur dire au revoir. Nous constaterons par la suite que notre timing n’est pas des plus optimal, en effet dès fin septembre une majorité des familles de nomades a déjà commencé à migrer vers leur campement pour l’hiver. Nous croiserons donc peu de familles au complet, notamment les enfants qui sont déjà partis pour la rentrée.

Baga Gazriin Chuluu, Mongolie
Baga Gazriin Chuluu, Mongolie
Notre yourte / ger pour la nuit, Mongolie
Notre yourte / ger pour la nuit

Jour 2 : Direction le Canyon de Tsagaan Suvarga dont les « montagnes » sont comparées à des palaces blancs. Ici, nous entrons officiellement dans le désert de Gobi, le site le plus touristique de Mongolie. Nous ne manquons aucune occasion pour faire un peu de randonnée car le pays est très grand et les distances interminables. Nous en profitons donc pour nous promener sur le site avant de rejoindre une nouvelle ger. En partant hors saison, nous avions toujours la chance d’être les seules âmes sur le site, et cela est loin d’être négligeable mais cela se paie au prix de températures qui chutent considérablement à cette période de l’année.

Canyon de Tsagaan Suvarga Canyon de Tsagaan Suvarga

Jour 3 : Destination le Canyon Yol qui est très différent du précédent mais tout aussi spectaculaire. Le Canyon fait partie du Parc National Gurvan Saikhan et abrite des léopards des neiges, des vautours, ibex, ou encore des argalis (chèvres sauvages des montagnes). Nous verrons surtout des argalis et des picas (petits rongeurs aux oreilles rondes tout mignons !). Le Canyon est aussi connu pour ses neiges éternelles, et en effet, nous en avons vues et la rivière qui creuse le Canyon est glaciale. Notre groupe décide de longer la rivière pendant deux heures et de terminer cette belle journée par une soirée très nature. Au programme, un bon feu de camp, une soupe traditionnelle mongole, des chansons mongoles et une nuit sous la tente… qui fut sans surprise une des nuits les plus froides du séjour.

Canyon Yol
Canyon Yol
Soirée camping dans le Canyon Yol en Mongolie
Soirée camping dans le Canyon Yol en Mongolie

Jour 4 : A l’origine, nous devions visiter le musée du Parc National Gurvan Saikhan mais celui-ci était fermé, nous avons donc filé vers plutôt Khongory Els qui abrite le Parc National Gurvansaikhan de Gobi (Les Trois Beautés de Gobi) dont les fameuses dunes de sable qui s’étendent sur 180 km de longueur et 20km de largeur. Arrivés en fin de journée, nous nous sommes empressés de nous diriger vers les dunes pour admirer le coucher du soleil. La promenade était splendide, nous avons traversé des chemins, sablonneux, rocailleux, une petite rivière – des chevaux venaient de la traverser et nous ont donc confirmé qu’elle était franchissable, merci la nature ! –pour nous arrêter au pied des dunes où des chevaux pâturaient. Le cadre et le coucher de soleil étaient mémorables. Pendant ce temps, notre guide nous cuisinait un barbecue mongol traditionnel, délicieux !

Khongory Els
Khongory Els

Jour 5 : Aujourd’hui c’est promenade à dos de chameau et coucher de soleil depuis les dunes de sables. Nous nous réveillons sous un soleil radieux et enjambons les chameaux qui nous sont attribués. Et c’est parti pour une heure de promenade non loin des dunes des sables sur le dos de ces énormes bêtes, plutôt nonchalantes. Nous profitons ensuite de l’après-midi chaude pour ‘chiller’ (ne rien faire en particulier, c’est-à-dire lire, jouer aux cartes, bavarder…) et nous dirigeons à nouveau vers les dunes de sables en fin de journée, mais cette fois-ci en mini-van. Notre chauffeur nous dépose au pied de la plus haute dune. La gravir était une des activités les plus physiques jamais endurée. J’ai cru que je n’y arriverais jamais ! Mais une fois en haut, la récompense est des plus belles. La vue est à couper le souffle et le coucher de soleil encore plus impressionnant que la veille. On vous laisse découvrir en images… Descendre en luge dans le noir était aussi une sacrée expérience. A l’arrivée, le chauffeur nous attendait avec des pizzas faites maison par notre guide le matin même. Une journée parfaite !

Dunes de Sables dans le Désert de Gobi, Mongolie
Dunes de Sables dans le Désert de Gobi

Jour 6 : Nous quittons le désert de Gobi pour nous rendre à Bayanzag où se trouve les Flamings Cliffs (Falaises Flamboyantes) dont les couleurs sont fascinantes et deviennent brûlantes au coucher du soleil. Ici, nous sommes toujours à Gobi et on se croirait dans un Western mais le site est surtout connu pour la découverte d’œufs de dinosaures par l’Américain Roy Chapman Andrews en 1922. Je précise que pour la première fois, nous dormons dans un camp de gers pour touristes et prenons une douche, froide mais c’est déjà ça et pouvons charger nos appareils électriques.

Flaming Cliffs, Mongolie
Flaming Cliffs, Bayanzag

Jour 7 : Nous nous dirigeons vers les ruines du Monsatère d’Ongi. Spectaculairement grand, le site est surtout impressionnant pour les paysages aux alentours composés de steppes et montagnes rocailleuses, parfaits pour une petite randonnée. Nous quittons le Sud et la région de Gobi pour rejoindre le centre de la Mongolie et la vallée d’Orkhon. Le soir, nous nous rendons dans notre ger pour la nuit et sommes accueillis par un nomade et ses chèvres. Nous avons le droit à un aïrag de bienvenue, lait de jument barraté qui ferait passer le lit ribot breton pour du Yop, ainsi qu’à une petite « friandise », un biscuit sec de fromage de chèvre… Tasty ! Mais la chose que nous n’attendions pas était la tempête de neige qui s’est abattu sur nous au coucher du soleil. Nuit froide en perspective mais paysages magnifiques au réveil.

Ruines du Monsatère d’Ongi, Mongolie
Ruines du Monsatère d’Ongi
Soirée et matinée eneigées
Soirée et matinée enneigées

Jour 8 : Au revoir Gobi et bienvenue dans la Vallée d’Orkhon, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, où nous commençons par une chute d’eau assez sympathique dans le Parc National d’Orkhon avant de faire une brève randonnée. La pêche y est apparemment interdite mais notre chauffeur qui est un féru de pêche dégotte et vide en cinq minutes – montre en main – deux poissons pour le dîner. Pas très fair mais il faut reconnaître que nous nous sommes régalés à le déguster le soir au coin du feu.

Vallée d'Orkhon
Vallée d’Orkhon

Jour 9 : Cette journée était un peu décevante. Nous devions faire du cheval toute la journée pour rejoindre un des sites phares de la Mongolie : les huit lacs très connus dans la région. Au final, les chevaux ne sont arrivés qu’à 11h30 et nous avons arpenté la vallée d’Orkhon dans un froid sans précédent. Nuages et vent glacial de plein front ont rendu cette activité beaucoup moins plaisante que prévue. Et c’est lors de la pause déjeuner que notre guide nous annonce qu’il faut rebrousser chemin car nous ne pourrons pas arriver au premier lac avant le coucher de soleil. Déception totale. Les garçons décident de continuer à pieds (car ils ne sentaient plus leurs orteils) pour atteindre tout de même le lac situé 11kms plus loin, ce qu’ils feront ! Pour ma part, je décide de rentrer à cheval avec le propriétaire des chevaux. Et je ne le regrette pas : plus de vent, plus de nuages, et au trot pendant presque tout le trajet.

Balade à cheval dans la Vallée d'Orkhon, Mongolie
Balade à cheval dans la Vallée d’Orkhon

Jour 10 : La fin de notre tour en Mongolie commence à pointer le bout de son nez et nous quittons le côté très nature pour nous rendre dans un camp certes très touristique mais surtout très agréable. Il s’agit du Khangai Resort qui tire profit des sources d’eau chaude de la Vallée d’Okhron. Le lieu manque clairement de charme et surtout les infrastructures pour amener l’eau chaude font peur à voir mais se baigner dans des piscines d’eau chaude et profiter enfin d’une douche chaude après 10 jours de voyage occulte le côté peu glamour du resort. Nous restons plus de deux heures dans les piscines à regarder la pleine lune monter dans le ciel avec une bière fraîche dans la main. Que demander de plus !

Sources d'eau chaude de la Vallée d'Orkhon
Sources d’eau chaude de la Vallée d’Orkhon

Jour 11 : Notre dernière journée a été consacrée à la visite de l’ancienne capitale de la Mongolie, Karakorum. La ville en elle-même ne présente aucun charme mais possède une riche histoire. Nous avons donc visité successivement le Monastère … et le Musée de Karakorum. Le Monastère, entouré de 108 stupas blancs, comprenait dans le passé près de 500 bâtiments dont 67 temples. Presque totalement détruits par les Chinois au 14ème siècle, il ne reste aujourd’hui que 16 bâtiments, dont la plupart sont des temples. Nous en avons appris long sur la religion bouddhique, pratiquée par 95% de la population mongole. Le musée quant à lui présente brièvement l’histoire de la Mongolie depuis l’âge de bronze. Pour notre dernière nuit, nous avons dormi chez des nomades dans le mini-Gobi et avons dîné dans la ger familiale. Nous avons assisté en plein repas au dépeçage, découpage et nettoyage d’abats d’un mouton fraîchement tué et qui devait servir de festin pour célébrer l’acquisition d’un ger du fils aîné de notre hôte. Autant dire que nous n’avions pas beaucoup d’appétit…

Monastère à Karakorum
Monastère à Karakorum

Et voici ! Qu’ils s’agissent des paysages, des personnes, de la gastronomie, des souris dans les gers, du manque d’eau courante, de toilettes et de douche, et des longues distances à parcourir en voiture, la Mongolie offre une expérience de retour à la nature comme on en a rarement vécue. Et ces 12 jours resteront inoubliables pour nous.

12 Replies to “12 jours en Mongolie : le désert de Gobi et la Vallée d’Orkhon”

  1. Merci Antoine et Jenny de ce blog si bien écrit et de ces magnifiques photos !
    Entre la Thaïlande qu’Amandine et Julien quittent aujourd’hui pour l’Australie et votre périple , à nous l’évasion par procuration!
    M Claire et Michel

  2. Bonjour. Je suis une amie de Magali, Axel et Elise 🙂 ils m’ont conseillé votre blog parce que j’ai en gros le même projet (j’ai abandonné la Russie à cause des visas :-)). Je commencerai donc par la Mongolie. Est-il possible de connaître le tarif de l’agence pour votre excursion des 12jours? Leur site ne fonctionne qu’en devis. Je pense en effet que c’est une bonne idée!
    Merci pour votre retour. Er profitez en à fond!
    Delphine

    1. Hello, super si toi aussi tu pars ! Alors, pour le visa russe, c’est pas si compliqué que ça au final et la Russie vaut vraiment le détour. On va faire un article bientôt sur le visa russe 🙂 Pour le tour en Mongolie, on est passés par Golden Gobi et le tarif était de 584 euros par personne pour 12 jours, pour 3 personnes au départ. Si tu as plus de personnes avec toi au départ, le tarif peut baisser mais comme nous y étions en basse saison, une seule personne s’est jointe à nous au départ. Renseigne-toi bien sur ce que tu veux voir en Mongolie avant de faire ta demande à l’agence et demande le programme détaillé car nous ne l’avions pas avec nous et c’était un peu contraignant. Pour ce type de tour, tout est compris (hébergement, sacs de couchage (on en a demandé 2 vu la saison), 3 repas par jour (essaie de demander Tuvshin comme guide vu que c’est un cordon bleu et que c’est pas le cas de tous les guides…), 1,5L d’eau par jour par personne et les entrées des parcs nationaux et musées. N’hésite pas si tu as d’autres questions. Bon futur voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :