Trois jours à Malaga : sea, sangria and sun

Trois jours à Malaga : sea, sangria and sun

Après le mariage de nos amis à Séville, je file à Malaga rejoindre Kate, mon amie Polonaise qui vit en Angleterre et rencontrée à New York. Je laisse pour la première fois depuis ces 8 mois de tour du monde Antoine derrière moi. Cela fait tout drôle mais en même temps, parler de ‘trucs de filles’ avec une oreille féminine m’a fait un bien fou ! En trois jours, Kate et moi sommes parvenus à plonger dans trois ambiances différentes à Malaga. Voici ce que nous avons testé.

Street art dans le centre historique de Malaga
Peinture murale dans le centre historique de Malaga

Première journée : Visite du centre historique de Malaga, du quartier Soho et de Lagunillas

Mes amies m’avaient déconseillé la ville de Malaga, soit disant ‘moche’ à cause des immeubles qui bordent le front de mer. Après avoir lu quelques articles de blog très positifs sur la ville, j’étais convaincu que Malaga valait la peine d’être découverte. Je n’avais pas tort…

Le quartier trendy de Soho

Graffiti dans le quartier de Soho à Malaga
Graffiti dans le quartier de Soho

En sortant de l’Office du Tourisme, nous étions tout près du quartier Soho et avons décidé de nous y perdre. Soho est surtout connu pour son musée d’art contemporain, ses graffiti, son canal sans eau et le calme du quartier.

Graffiti dans le quartier de Soho à Malaga
Graffiti dans le quartier de Soho avec Kate en premier plan

Quartier de Lagunillas

En lisant le blog de unepartdumonde.fr, nous avons découvert qu’il existait un autre quartier bourrés de graffiti. Nous sommes allées y jeter un œil et en effet, les grafs et escaliers colorés donnent un charme fou à ce quartier résidentiel. Ici, vous ne verrez aucun touriste – du moins en basse saison.

Graffiti dans le quartier de Lagunillas à Malaga
Graffiti dans le quartier de Lagunillas
Escaliers colorés à Lagunillas à Malaga
Escaliers colorés à Lagunillas
Graffitti à Lagunillas, Malaga
Graffitti à Lagunillas

Le centre historique de Malaga

Nous avons gardé le meilleur pour la fin pour cette première journée. Nous nous sommes donc dirigées vers le vieux-centre pour déjeuner. Les bonnes adresses ne manquent pas. Ensuite, rien de tel qu’une marche digestive dans le centre historique pour occuper l’après-midi. On y découvre petites rues pavées, églises, cathédrales, places et musées. Les monuments les plus impressionnants restent l’Alcazaba (la citadelle), l’arène et le château ‘Castillo de Gibralfaro’.

Centre historique de Malaga
Centre historique de Malaga
Alcazaba et Arène à Malaga
Alcazaba et Arène à Malaga

Impossible de s’ennuyer une seconde. Les adeptes du shopping pourront aussi se laisser tenter dans la rue principale. Pour finir la journée en beauté, nous avons pris l’apéritif au sommet du Château de Gibralfaro, une expérience que nos recommandons vivement !

Princesse dans sa tour, Château de Malaga
Princesse dans sa tour au Château de Gibralfaro
Vue depuis la montée vers le Château
Vue depuis la montée vers le Château

Conseils : Demandez à l’Office de Tourisme la carte avec l’itinéraire du centre historique. Elle contient les 11 points d’intérêt et des informations sur chacun. Comptez 1 heure pour visiter le centre historique et deux heures pour flâner autour de l’arène, sur les fortifications de l’Alcazaba, rejoindre le château et le visiter. Le tarif pour accéder à l’Alcazaba et au Château est de 3,55 €.

Deuxième journée : Plage et fruits de mer à Playa de el Paro

La plage de Malaga, appelée Malagueta, n’est pas la plus jolie mais elle a le mérite d’être proche de la ville. À la recherche d’une plage plus déserte, nous avons pris le bus depuis l’Office de Tourisme jusqu’à la Playa de el Paro. On est loin des plages paradisiaques de Paraty au Brésil mais le calme, le soleil, le sable (gris) et la mer sont au rendez-vous. Pour un déjeuner en bord de mer, nous avons eu l’embarras du choix. En mai, l’eau est loin d’être chaude mais des téméraires comme Kate se lancent tout de même… Et oui, quand l’une arrive du Brésil et l’autre d’Angleterre, la tolérance au froid n’est pas du tout la même !

Kate dans l'eau à Playa de El Paro à Malaga
Kate dans l’eau à Playa de El Paro

Conseil : Pour vous rendre à la Playa de el Paro, vous pouvez soit longer Malagueta pendant 1h30 à pied, soit prendre le bus depuis l’arrêt Paseo del Parque près de l’Office de Tourisme. J’ai oublié le numéro du bus mais demandez-le à l’Office du Tourisme. Comptez 30 minutes de bus et 2 € par trajet.

Journée 3 : Découverte du village Frigiliana et session plage à Nerja

Façade à Frigiliana, près de Malaga
Façade dans le vieux Frigiliana

Frigiliana, comme un air de Santorin

Lorsque j’étais à Séville, une connaissance m’a parlé d’un village blanc près de Malaga : Frigiliana. Dès que j’ai vu les photos sur internet, je me suis dit ‘Let’s go baby!‘ Vous allez vite comprendre pourquoi… Frigiliana est un village découpé en deux : d’un côté le vieux Frigiliana et de l’autre, le nouveau. Les particularités de ce village nichés sur les hauteurs ? Ses murs blancs couverts de chaux, les pots de fleurs colorés qui ressortent sur les façades blanches et les rues pavées qui vous transportent en Grèce. Ma-gni-fique ! Ici, il fait bon flâner et se poser en terrasse. On ne s’ennuie aucunement du décor car chaque rue est une carte postale.

Conseil : Déjeunez sur la terrasse du restaurant polonais Sal y Pimienta, la nourriture et le service sont au top.

Ruelle typique à Frigiliana, près de Malaga
Ruelle typique à Frigiliana, près de Malaga
Ruelle typique à Frigiliana, près de Malaga
Façade à Frigiliana, près de Malaga

Nerja, une jolie ville balnéaire et une plage pittoresque

Après trois heures passées à Frigiliana, nous retournons à Nerja. Nous traversons à pied la petite ville – blanche aussi – mais qui comporte beaucoup plus de boutiques, glaciers, restaurants, etc. La vue depuis la place centrale sur la mer est incroyable. La petite plage de Nerja est encerclée par des rochers et des montagnes au loin. Le cadre est parfait pour bronzer et se relaxer.
Plage de Nerja à 1 heure de Malaga
Plage de Nerja à 1 heure de Malaga
Arcades sur la place donnant sur la plage à Nerja, Malaga
Arcades sur la place donnant sur la plage à Nerja
Conseils : Si vous n’avez pas de voiture, vérifiez les horaires de bus auprès de l’Office de Tourisme pour bien programmer votre journée. Voici les informations pour vous rendre à Nerja et Frigiliana en bus.
  • Pour vous rendre à Frigiliana, vous devrez d’abord rejoindre Nerja. Achetez votre billet de bus pour Nerja au guichet situé au bout de l’arrêt de bus de la Station Muelle Heredia (devant la Grande Roue). Il est préférable d’acheter son billet à l’avance si possible : 30 minutes avant le départ en basse saison et la veille en haute saison. Comptez 1h30 de trajet. Lorsque vous achetez votre billet pour Nerja, prenez un aller-retour pour gagner du temps et économiser un peu. Le billet retour est ouvert mais vous devrez retirer le billet définitif au guichet près de l’arrêt de bus à Nerja. Comptez 4,51 € pour l’aller et 3,66 € le retour.
  • Arrivé à Nerja, prenez le bus en direction de Frigiliana qui se trouve à l’arrêt de bus en face. Le trajet de 10 minutes coûte 1 € et est à régler au chauffeur. En haute saison, il y a des chances que le bus se remplissent vite donc ne perdez pas une seconde en descendant du bus à Nerja, mais faites tout de même attention en traversant.

Informations pratiques pour organiser votre séjour à Malaga

Ruelle typique à Malaga
Ruelle typique à Malaga

Où se loger à Malaga

Nous avons adoré notre loft à Malaga. Il y a longtemps que je n’avais pas autant apprécié un logement Airbnb. Le loft est spacieux, impeccable, très lumineux et fonctionnel. Vous pouvez même faire votre lessive et utiliser les aliments de base mis à votre disposition. Les deux lits deux places sont confortables et l’appartement très bien isolé. Situé dans le vieux-centre, nous étions merveilleusement bien positionnées. Ra, notre hôte nous avait aussi laissé une petite bouteille de vin rouge et des anchois en cadeaux de bienvenue. Que demander de plus ?

Où NE PAS manger à Malaga

Nous avons testé plusieurs bars à tapas et restaurants et tous étaient très satisfaisants. Nous ne recommandons cependant pas le restaurant Misjanga où la rabatteuse et le serveur nous ont traitées comme du poisson pourri car nous souhaitions changé de table. On a rarement vu un service client aussi déplorable !

Où boire un verre et manger de délicieuses tapas à Malaga

Bar la Tranca à Malaga
Bar la Tranca à Malaga

Ma soeur Gloria m’avait recommandé un bar à tapas très typique à Malaga : La Tranca. Il se trouvait que nous logions à 30 mètres de ce bar. Nous y avons passé nos trois soirées pour plusieurs raisons. Les tapas étaient à tomber, les serveurs très sympas, l’ambiance toujours joyeuse, la musique et la clientèle locales, et enfin les prix étaient cadeau. Je recommande la boisson Vermouth del barril, j’ignore ce que c’est mais j’y ai très vite pris goût !

Voilà pour notre séjour girly à Malaga. Nous avons passé un excellent moment à siroter des tintos de verano et des sangrias, à nous nourrir de tapas et de fruits de mer, et surtout à profiter du soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :