La Gibbon Experience ou comment survoler la jungle laotienne

La Gibbon Experience ou comment survoler la jungle laotienne

On ne pouvait passer un mois au Laos sans tenter la fameuse Gibbon Experience. Recommandée par tous les guides, des backpackers rencontrés en chemin et même une collègue à Paris, la Gibbon Experience permet de voler au dessus de la jungle laotienne à l’aide de tyroliennes interminables, d’apercevoir des gibbons et de dormir dans l’une des plus hautes cabanes dans un arbre du monde. On vous raconte ce qu’on a vécu, suivez le guide…

La Gibbon Experience en quelques mots

La Gibbon Experience est un projet de conservation basé sur le tourisme visant à protéger la faune et la flore du Parc National Nam Kan. Situé près de la frontière thaïlandaise au Nord du pays, le parc national abrite entre autres le Gibbon, un singe en voie de disparition. Il y en aurait d’ailleurs moins de 2.000 dans le monde, sniff.

En se lançant dans la Gibbon Experience, on lâche un beau billet mais on se rassure en se disant qu’en plus de contribuer à un beau projet, on vit une expérience unique au coeur de la jungle laotienne. Bien que le point culminant de la Gibbon Experience soit d’apercevoir des gibbons évoluant dans leur milieu naturel, il faut cependant garder en tête que le risque de rentrer bredouille est bien présent. Ce qui nous est arrivé… Mais au final, qui n’a jamais rêvé de parcourir la jungle comme Tarzan et de dormir dans un arbre ?

La Gibbon Experience pour Halloween, on la tente ou pas ?

Les bureaux de la Gibbon Experience, basés dans la petite ville Huay Xai, proposent 3 formules pour réaliser l’expérience : la formule Express (2 jours / 1 nuit – 175 euros) ou les formules Classique ou Cascade (3 jours / 2 nuits – 280 euros). Puisque nous souhaitions assister à la fête des lumières en Thaïlande juste après notre trip, nous étions un peu pressés par le temps et avons donc opté pour la formule Express. Avec cette formule, les chances de voir des gibbons sont plus faibles puisqu’une seule famille de gibbons vit dans la section de la jungle que l’on visite.

Il faut savoir que la Gibbon Experience a été endeuillée en mars dernier avec le décès d’un touriste américain suite à une chute depuis une zip line (tyrolienne). La veille au soir, nous avons eu la fausse bonne idée de nous renseigner sur cet accident. Belle boulette ! Les articles étaient plus alarmistes les uns que les autres et critiquaient les conditions de sécurité, la nourriture, les draps, les sangsues à foison, etc. Nous étions à deux doigts de tout annuler.

Finalement, on se dit qu’avec un accident mortel en 20 ans, ce serait vraiment pas de bol que ça se reproduise avec nous. On se lance donc le lendemain, rassurés de voir autant de touristes tenter l’expérience et prêts à frissonner pour Halloween !

Deux journées à jouer aux gibbons dans la jungle

Jour 1, une matinée pleine d’émotions

Notre journée commence avec une vidéo sur les consignes de sécurité puis une heure de tuk-tuk jusqu’à l’entrée du parc national. On nous remet nos harnais et nous découvrons nos deux guides, Pad Thai (no comment…) et Nor, ainsi que le reste du groupe : un couple de belges et d’italiens avec qui nous accrochons tout de suite et deux couples de hollandais, un peu moins causants.

Nous commençons par un trek de plus d’une heure tout en montée, les harnais aux fesses, pour nous enfoncer dans la jungle. Le trek nous fait bien suer mais heureusement nous faisons des pauses régulièrement.

Trek dans la jungle
Trek dans la jungle

A 11h35, c’est la pause déjeuner et nous enchaînons directement sur la première tyrolienne. Rien de tel pour digérer… Pad Thai refait le point sur la sécurité et nous laisse nous envoler les uns après les autres en vérifiant chaque équipement. Je pars la première et là, wouah ! Je me rends compte qu’on est super haut ! Je ne prends même pas le temps de regarder les paysages mais cette première dose d’adrénaline me plaît beaucoup. Antoine me rejoint et me fait la même réflexion. On sent qu’on a bien fait de venir…

On continue pendant près de trois heures à arpenter la jungle, un peu à pied, mais surtout en tyrolienne. Les paysages sont dingues, on est vraiment aux dessus de la canopée à une hauteur à laquelle on ne veut pas penser… Nous voyons aussi en chemin le plus gros arbre du Laos qui a près de 800 ans.

Plus vieil arbre du Laos
Plus vieil arbre du Laos

Au total, nous aurons parcouru 10 zip lines dans la journée dont la plus longue était de 500 mètres. On prend notre pied à faire de la tyrolienne et surtout à s’imprégner des paysages !

Jour 1, une fin de journée bluffante

Notre dernière tyrolienne de la journée nous amène  » à la maison  » (tellement plus cool que le métro !) Nous vous laissons découvrir ce qu’on entend par maison :

Il n’y a pas à dire, il sont forts ces Laotiens ! Nous sommes tous restés bouche-bée devant cette maison de trois étages dans un énorme arbre, avec cuisine, salon, chambres et même une douche avec vue sur la jungle ! La cabane dont on a tous rêvé gamin ! On a vraiment bien fait de ne pas se dégonfler… 😉

Nous sommes accueillis avec fruits frais et boissons chaudes avant de nous relaxer et nous doucher. La vue nous ferait presque oublier que l’eau est froide. En fin de journée, deux laotiennes arrivent avec des draps propres pour préparer lits et moustiquaires, et nous déposent le dîner. La Gibbon Experience ne lésine pas sur la nourriture. Tous les repas étaient copieux et délicieux. On s’est régalés !

Nos quatre repas durant la Gibbon Experience
Nos quatre repas durant la Gibbon Experience

Après quelques tours de magie de la part de Pad Thaï, on se couche au son des criquets géants et du remue-ménage des rats. Ces petits bêtes étaient de circonstance pour cette soirée d’Halloween mais on s’en serait quand même bien passé !

TREE_HOUSE
Notre gite pour la nuit dans la jungle laotienne

Jour 2, on prend les mêmes et on recommence

Pad Thai nous fait le chant du coq. Il est 6h30 et il est temps de faire une heure et demi de tyrolienne dans la jungle à la fraîche. La petite marche matinale et la vitesse sur les tyroliennes nous permettent d’émerger.

De retour à la maison, un festin nous attend pour le petit-déjeuner. Il est déjà temps de repartir vers la terre ferme et de dire au revoir à notre maison arbre. Nous repartons donc pour un trek dans la forêt de bambous luxuriante et six autres tyroliennes dont deux de plus de 500 mètres ! L’une d’elle n’étant pas rapide, le guide me propose de la parcourir avec lui – histoire que nos deux poids nous donnent plus de vitesse. C’est top d’aller encore plus vite ! Et c’est au bord du Mékong autour d’un déjeuner que s’achève notre Gibbon expérience.

Au final, nous revenons conquis ! La Gibbon Experience nous laisse la tête plein de souvenirs et à aucun moment nous ne nous sommes sentis en insécurité. Le service est de qualité et la nuit dans l’arbre aménagé est vraiment magique. Nous n’imaginons même pas notre retour si nous avions vu des gibbons… Si vous vous rendez un jour au Laos ou au Nord de la Thaïlande comme à Chiang Mai par exemple, prenez deux à trois jours pour vivre cette aventure, c’est un must do !

Nos conseils pour une Gibbon Experience inoubliable

  • Faire la Gibbon Experience en saison sèche. Les treks peuvent vite devenir un cauchemar en saison des pluies.
  • Les chaussures de randonnée sont préférables mais en saison sèche, des baskets de ville sont tout aussi bien. Les guides le font en claquettes !
  • Mettez de l’anti-moustique même en journée. Les moustiques sont redoutables dans la jungle.
  • Portez un short en saison sèche ou vous allez vite avoir chaud. Si vous tenez à y aller en saison des pluies, portez un pantalon et gare aux sangsues !
  • Prévoyez des boules Quiès si vous voulez bien dormir.

Voilà, nous n’avons qu’un mot d’ordre : foncez ou plutôt voler !


mathieu-expert-laosPour un voyage personnalisé et authentique au Laos, prenez contact avec Mathieu, l’expert local de TraceDirecte. 

Faites une demande de devis gratuite pour échanger directement avec lui, via votre espace client ou en l’appelant au Laos avec un numéro gratuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :