Xi’an, l’Armée de terre cuite et la montagne Hua (Huashan)

Xi’an, l’Armée de terre cuite et la montagne Hua (Huashan)

Contre toute attente, Xi’an et ses alentours ont maintenu la barre aussi haute que Pékin, sa cité interdite et la Grande Muraille de Chine l’avait mise. La ville est une belle surprise mais ce sont surtout les deux pures merveilles qui se trouvent aux alentours de Xi’an qui nous ont le plus impressionnés : une merveille archéologique et historique d’abord avec l’Armée de Terre Cuite du premier empereur chinois mais aussi une merveille de la nature avec la montagne sacrée Hua – connue sous le nom de Huashan (shan voulant dire montagne en mandarin, logique…).

L’Armée de terre cuite de Xi’an

Armée de terre cuite, Fosse 1
Armée de terre cuite, Fosse 1

Officiellement nommée Mausolée de L’Empereur Qin, l’Armée de terre cuite est une prouesse humaine. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le site se compose de près de 8.000 statues de soldats et chevaux faites d’argile et enterrées dans des fosses situées à proximité du Mausolée de l’Empereur.

Pour la petite histoire ce premier empereur de la Chine unifiée, Qin Shing Huan – à qui l’on doit également une bonne partie de la grande muraille – avait décidé de modeler son armée en terre cuite afin qu’elle l’accompagne dans l’au-delà pour le protéger de ses ennemis, même dans la mort. Et en plus des milliers de soldats, on y trouve également des chevaux, des chars, de vraies armes avec des arcs, flèches et arbalètes très développés pour l’époque. Au vu de l’ampleur de la tâche, on espère au moins que ça a fonctionné…

Cette armée de terre cuite, enterrée il y a plus de 2.200 ans, n’a été découverte qu’en 1974 par des fermiers locaux. C’est donc la grande découverte archéologique du 20ème siècle qui a mis à jour un pan de l’histoire chinoise, inconnue jusque là. Le site ouvert au public se compose de trois fosses, avec la première qui concentre la majorité des statues : près de 6.000 soldats dont les tailles varient selon le grade des soldats et avec un visage différent pour la plupart !

1. Fosse n°1 / 2. Archer agenouillé / 3. Fosse n°3 / Fosse n°1
Fosse n°1 / Archer agenouillé / Fosse n°3 / Fosse n°1

Ces fosses ne sont à priori que la « pointe de l’iceberg ». Pour les archéologues, le mausolée serait un complexe immense dont l’armée n’en serait qu’une partie. La tombe de l’empereur, pas encore extraite faute de technologies existantes adéquates, serait une pyramide de la taille d’un terrain de football. C’est d’ailleurs l’une des particularités du site, les fouilles sont toujours en cours et des archéologues y viennent tous les jours poursuivre les travaux d’extraction à la nuit tombée, une fois les derniers touristes partis. Le site n’a donc pas encore révélé tous ses secrets mais les chinois n’ont pas besoin d’en savoir davantage pour le considérer déjà comme la 8ème merveille du monde. Pour ceux qui voudraient en savoir davantage, un documentaire Arte plutôt bien fait est disponible sur YouTube.

Bon à savoir 

Nous avons voulu la jouer solo et ne pas venir avec un tour, ni prendre de guide à l’arrivée. Grossière erreur car il y a très peu d’explications ! Se faire guider, prendre un audio-guide ou se renseigner avant est essentiel pour apprécier et comprendre l’incroyable histoire du site.

Huashan ou Montagne Hua, une des cinq montagnes sacrées de Chine

Vue depuis le pic Ouest
Vue depuis le pic Ouest

La Chine compte cinq montagnes sacrées correspondant aux quatre points cardinaux + le centre. Il se trouve qu’en étant à Xi’an, nous nous trouvions près de l’une d’elle, celle de l’Ouest appelée Huashan. Il s’agit là d’une montagne sacrée du Taoïsme. Pour ceux qui ne seraient pas calés sur cette religion/philosophie made in l’Empire du Milieu, sachez que d’après Wikipedia : le Taoïsme est un des trois piliers de la pensée chinoise avec le confucianisme et le bouddhisme, et qu’il se fonde sur l’existence d’un principe à l’origine de toute chose, appelé « Tao ». Clair non ?

1. Sommet du pic Nord / 2. Pavillon des Echecs sur le sommet Est / 3. Sommet du pic Ouest / Arbre à proximité du sommet Sud
1. Sommet du pic Nord / 2. Pavillon des Echecs sur le sommet Est / 3. Sommet du pic Ouest / Arbre à proximité du sommet Sud

Au-delà de la signification, le fait d’aller voir des temples nichés aux sommets de montagnes nous a bien emballés. Au final, se rendre à la Montagne Hua depuis Xi’an et la parcourir a été une belle épopée qui nous a transportés au-dessus des nuages !

Pour être plus précis, on parle d’une montagne mais en réalité le site se compose de cinq sommets (toujours les points cardinaux et le centre) qui accueille chacun un temple et une stèle. Nous avons parcouru les cinq pics grâce à des funiculaires et surtout grâce à nos jambes. Au total, cette randonnée de 6 heures nous a autant émerveillés qu’esquintés car nous avons gravi et descendu plus de 5.000 marches. Mais quel régal ! Nos genoux et mollets s’en souviennent encore…

Amoureux au sommet du pic Nord
Amoureux au sommet du pic Nord

Xi’an, l’ancienne capitale fortifiée

Au-delà des deux sites mentionnés plus haut, Xi’an est une ville qui vaut le détour. Nous avons arpenté cette ancienne capitale de la Chine pendant deux jours mais de façon plutôt superficielle, c’est-à-dire sans faire de visites ni entrer dans les monuments. Mais même ainsi, la ville nous a beaucoup plu et regorge de sites dignes d’intérêt.

Le Quartier Musulman et la Grande Mosquée de Xi’an

Muslim Street est un bouillonnement de lumières, stands de brochettes, sucreries, épices et échoppes de souvenirs, on a juste envie de tout goûter et de tout acheter ! Bien plus qu’une simple rue, c’est un amoncellement d’artères vibrantes où se mêlent piétons locaux, touristes, musulmans et non musulmans, scooters et tuk-tuks. S’y perdre est un bon moyen de s’imprégner de ce quartier musulman.

Muslin Street à Xi'an
Muslim Street à Xi’an

En ce qui concerne la Mosquée de Xi’an, on s’attendait à voir une architecture proche des mosquées que l’on peut trouver en Turquie par exemple mais en fait, l’architecture de cette Grande Mosquée est similaire aux temples que l’on peut trouver en Chine. C’est assez surprenant et la mosquée mériterait une visite bien que nous ayons préféré continuer notre chemin.

Les remparts de la ville

Ancienne capitale de la Chine, le centre-ville de Xi’an est entouré d’une forteresse de 14 km. Il s’agit là des remparts les mieux préservés de Chine. Haute de 12 mètres et épaisse de 18 mètres environ, la fortification peut se parcourir à pied et constitue une belle balade. A chaque point cardinal de la ville, on trouve une immense porte. De nuit, les remparts et les portes sont illuminés, ce qui donne un vrai cachet à Xi’an.

Porte Sud et remparts de Xi'an by night
Porte Sud et remparts de Xi’an by night

La Tour de la Cloche et la Tour du Tambour

En plus des fortifications illuminées, le centre de la ville abrite deux magnifiques tours qui sont également illuminées la nuit. C’est tout simplement magique ! En plus, grimper à leur sommet permet d’avoir une vue panoramique de la ville.

La Tour de la Cloche se situe pile au centre de la ville. Construite au 14ème siècle, puis reconstruite au 18ème siècle, elle comprenait autrefois une énorme cloche de bronze qui sonnait au lever du jour. La tour se visite et offre une vue sur toute la ville et ses fortifications.

Tour de la Cloche illuminée à Xi'an
Tour de la Cloche illuminée à Xi’an

La Tour du Tambour, située à 500 mètres de la Tour de la Cloche, sonnait autrefois au moment du coucher du soleil pour annoncer le couvre-feu. Depuis son balcon, vous pouvez observer l’effervescence du quartier musulman et la ville.

Pour conclure, nous avons passé 4 jours très agréables à Xi’an et dans ses environs. Hormis une première auberge de jeunesse vraiment pourrie, nous ne garderons que de très bons souvenirs de ce city trip dans l’ancienne capitale chinoise.

Et si vous voulez savoir ce que nous avons visité à Pékin, allez voir l’article Pékin et la Grande Muraille de Chine.

2 Replies to “Xi’an, l’Armée de terre cuite et la montagne Hua (Huashan)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :