Top 5 des restaurants à ne pas manquer à Pékin

Top 5 des restaurants à ne pas manquer à Pékin

Nouilles à Pékin
Nouilles à Pékin

A moins d’être un vampire ou allergique à l’ail, on peut difficilement se louper en Chine quand il s’agit de bien manger car les bons restaurants à Pékin ne manquent pas. Et comme bien manger est un des plaisirs du voyage, on s’est dit qu’on allait vous mettre l’eau à la bouche en partageant les spécialités culinaires que nous avons testées à Pékin. On vous donne même les adresses, parce qu’on est des gens sympa, et ça pourrait servir si vous êtes de passage à dans la capitale chinoise.

Le canard laqué, spécialité pékinoise, au Sijiminfu Beijng Roast Duck Restaurant

Pour notre première soirée à Pékin, notre hôte Wei et sa petite amie nous ont emmenés – nous et deux autres touristes de Shanghai – festoyer dans un restaurant spécialisé dans le canard pékinois dans le quartier touristique près de la place Tiananmen. En tant que touriste, difficile de tomber sur le restaurant niché à l’étage d’un magasin de souvenirs. Pour nous plonger totalement dans l’ambiance de Pékin et accompagner le repas, Wei s’est procuré du xxx, un alcohol à 56°C typique de Chine/Pékin. Inutile de préciser que nous avons eu du mal à finir notre grand verre plein, ça arrache ! Wei s’est proposé de commander pour toute la table et nous avons bien fait de lui faire confiance. Entre boulettes de viandes, légumes braisés, agneau en sauce, poulet aux noix, gâteaux locaux, canard laqué, et j’en passe, nous avions de quoi faire !

Un chef vient préparer le canard devant nous
Un chef vient préparer le canard devant nous

Et pendant qu’un jeune chef préparait notre canard, Wei en a aussi profité pour nous partager un peu de sa culture et nous expliquer les quatre étapes de dégustation du canard :

  1. Manger la peau du canard trempée dans du sucre. On n’était pas très emballé à l’idée de mélanger du gras à du sucre mais au final, la peau fond dans la bouche et est un vrai délice pour les papilles.
  2. Manger les fines tranches de canard avec leur peau trempées dans une sauce sucrée-salée.
  3. Mettre uniquement les tranches de canard sans peau dans des mini crêpes et les agrémenter de sauce sucrée-salée, concombres et oignons. Une tuerie !
  4. Et comme rien ne se perd, on peut  » manger les os  » frits au sel et poivre (on ne mange pas vraiment l’os mais le reste de viande qu’il y a dessus). Pas mauvais non plus !

Donc un premier bain dans la gastronomie pékinoise réussi, on s’est rempli le ventre comme pas permis.Et tout ça pour la modique somme de 10 euros par personne ! On ne pouvait espérer mieux pour notre première soirée. Merci Wei !

Sijiminfu Beijng Roast Duck Restaurant
Dashilan, Qianmendajie
Dongchen District, Beijing
(Pas sûrs que le menu soit en anglais, prévoyez Google Translate ou des photos)

Liú Family Noodles, un autre bon restaurant à Pékin

Soupe de Nouilles
Soupe de Nouilles chez Liu family Noodles

Recommandé par le Lonely Planet, cette petite cantine de quartier ne paie pas de mine mais propose des soupes de nouilles à tomber par terre et à des prix défiant toute concurrence : 2 euros maximum. Nous ne nous sommes pas fait prier et avons dévoré notre bol comme des gloutons. Un régal ! Petits plus : la sympathique propriétaire parle un peu anglais et le menu est disponible en anglais. Si vous voulez faire comme les locaux, demandez des gousses d’ail fraîches et croquez dedans pendant que vous dégustez votre soupe. Nous avons fait l’impasse, nous tenons à notre couple…

A ne pas manquer si vous vous baladez dans le centre de Pékin, près de la Place Tiananmen.

Liú Jiārén Dàoxiamiàn
6 Tieshuxie Jie
(Ferme entre 15h et 17h)

Les dumplings de Yongdingmenwai

Yongdingmenwai était notre quartier et en plus d’être connu pour son immense centre commercial, il est réputé pour ses dumplings (beignets de vapeur) et sa soupe pékinoise (gluante). Wei nous y a emmenés pour un petit-déjeuner typiquement pékinois. Bon, on ne va pas vous mentir, la soupe gluante aux abats de porc dès le matin et même à n’importe quelle heure de la journée, c’était pas possible. On a du refuser… Par contre, les dumplings dès 8h00 du matin sont passés nickel. Tellement bien passés qu’on est revenus le soir même, et trois autres fois. Et à raison de 2¥ (0,25€) le dumpling, on n’allait pas se priver !

Zhaoji Chaogan Shazikou (pork liver sticky soup)
Yongdingmenwai
Dongchen District, Beijing

Nouilles et compagnie à Yimwanjiu Old Beijing Noodle Restaurant

Au cours de notre séjour à Pékin, Wei nous a à nouveau proposé de partager un dîner avec lui et ses nouveaux invités Airbnb dans son restaurant de nouilles préféré. Compte tenu de notre première soirée et de notre envie d’en savoir davantage sur la culture chinoise, nous avons accepté avec plaisir. Situé tout près de la station de métro Puhuangyu, le restaurant propose des nouilles typiques de Pékin dans lesquelles on ajoute une sauce sombre (à base de quoi, on ne sait pas…) Pas mal, mais comme on aime goûter à tout et picorer, nous nous sommes jetés sur les huit mets commandés par Wei : bols de nouilles à la pékinoise, poulet au cacahuètes, porc au caramel, tofu mariné, radis en sauce, boulettes de viande, poisson frit… Le tout pour 60¥ (7,50€) par personne ! On peut vous le dire, on avait mal au ventre tellement on avait mangé mais tout était irrésistible.

Festin à xxx, Pékin
Festin à Yimwanjiu Old Beijing Noodle Restaurant, Pékin

Yimwanjiu Old Beijing Noodle Restaurant
Fangzhuang
Dongchen District, Beijing

Fondue chinoise chez Nan Men Hotpot

Fondue chinoise à Nam Men Hot Pot
Fondue chinoise à Nam Men Hot Pot

Sur les bons conseils de Wei, ce restaurant halal a clôturé notre séjour à Pékin. Après 15 minutes d’attente, on est accueillis avec la cocotte en fonte, des vermicelles et des espèces de sponge cakes offerts. Wei nous avait préparé la commande en mandarin et nous y avons ajouté des légumes, nouilles, etc. (menu avec images à des prix vraiment raisonnables).

我们要一个清汤锅,一份手切羊肉和两个小料。                         

Ce qui veut dire :  » Nous souhaiterions une soupe claire, de la viande d’agneau fraîchement coupée à la main et deux sauces. »

Les sauces à la cacahuètes et les gousses d’ail au vinaigre (belle découverte car le vinaigre prédomine) sont un délice. On s’est concocté un petit festin pour une facture globale de 14 euros, boissons comprises – quatre fois moins cher qu’à Paris !

Nan Men Hotpot
Yongdingmen
Dongchen District, Beijing

On ne vous cache pas qu’on se sera bien fait plaisir en Chine niveau nourriture, on a d’ailleurs un peu explosé notre budget nourriture, mais on ne vit qu’une fois ! Et vraiment, si vous avez l’occasion d’aller à Pékin, restez chez Wei. Il nous a fait vivre une expérience mémorable. Rares sont les hôtes qui passent du temps avec leurs invités et sont si disponibles. Wei nous a beaucoup aidé (quotidiennement à vrai dire) et sans son aide et les moments passés avec lui et son amie, notre séjour à Pékin aurait probablement été très différent ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :