Pourquoi nous avons aimé Carthagène des Indes

Pourquoi nous avons aimé Carthagène des Indes

Beaucoup de touristes se disent déçus par Carthagène des Indes. Pour nous, il s’agit d’un incontournable sur la côte caribéenne de la Colombie. Tout simplement parce que c’est beau, coloré, riche en histoire et que nous aimons les musées à ciel ouvert… Les images parlent d’elles-mêmes non ?

Graffiti à Carthagène des Indes
Au street art la jeunesse éternelle !

La cité fortifiée de Carthagène des Indes

A peine avons-nous traversé la porte de l’horloge que nous sommes déjà sous le charme. On se croirait à la Havana Vieja (la vielle Havane) à Cuba. L’architecture coloniale, les remparts, les longues rues colorées, les patios, les arches, les vendeurs ambulants nous enchantent. La ville fortifiée est composée de trois quartiers : le Centro, San Diego et Getsemaní.

Rue animée à Carthagène des Indes
Vendeur ambulant dans le barrio San Diego

Balade dans le quartier el Centro

Nous décidons malgré le soleil perçant de nous lancer dans un tour de la cité conseillé par notre guide Michelin. D’ailleurs, petite parenthèse promo : on ne trouve pas que des restos dans un guide Michelin. Celui que nous avons récupéré auprès d’un touriste français à Salento nous a agréablement surpris tout le reste du trip : histoire, infos pratiques, tips… Un livre/guide au top! Et assez léger par rapport au traditionnel Lonely Planet. Le tout 100% français ma p’tite dame ! What else ?.. Fin de la parenthèse, retour à notre belle ville fortifiée et son architecture d’époque. Anciennes douanes, églises, places, ancien théâtre, les monuments sont tous envoûtants. En plus, chaque bâtisse est dotée d’un panneau explicatif, bien pratique.

Jolie place dans El Centro, Carthagène
Jolie place dans El Centro
Théâtre à Carthagène
Théâtre Heredia à Carthagène

Promenade dans San Diego et Getsemaní

Le lendemain, nous nous lançons dans une brève visite du reste de la ville. San Diego et Getsemaní sont beaucoup plus calmes que El Centro mais tout aussi enchanteurs. Places et couvents constituent l’essentiel des éléments à voir.

Devanture d'un café sympa à Getsemani
Devanture d’un café sympa à Getsemani

Au vu de l’architecture et de l’histoire de la ville, nous aurions aimé faire une visite guidée mais le temps à jouer en notre défaveur. On sait que la ville à été un carrefour important pour la traite des esclaves et pour le transit de l’or pillé sur les sites Incas et aztèques. On se rattrappera avec un documentaire !

Notre premier ceviche en Colombie

On ne sait pas si vous regardez les nouveautés explorateurs, une émission de Canal+… Mais nous, on avait dévoré des yeux l’émission sur la Colombie. Nous avions surtout salivé devant le soi-disant ‘meilleur’ ceviche de Colombie qui se trouve à Carthagène (42′ minute du documentaire). Nous avions une mission : aller manger le même cocktail de fruits de mer appelé super bomba à la Ostreria del Mar que dans l’émission.

La super bomba, délicieux cocktail de fruits de mer à Carthagène
La super bomba, délicieux cocktail de fruits de mer

Facile à dire mais plus dur à faire quand on n’a pas l’adresse. Mais il a suffit de montré une image récupérée de l’émission à un local pour qu’il nous y amène. Mission accomplie ! Le cocktail de crevettes, calamars, bulots et huîtres est à tomber par terre !

Oui j'ai fait ma groupie et alors...?
Oui j’ai fait ma groupie et alors…?

Les autres activités à faire à Carthagène

Le château de San Felipe de Barajas

Le château de San Felipe de Barajas est un complexe militaire gigantesque qui surplombe la ville. Situé à quelques mètres des fortifications, il servait à observer la baie de Carthagène et donc les éventuelles invasions. Nous avons voulu le visiter mais la chaleur et le prix (COP$25.000 + COP$17.000 pour l’audio-guide) nous ont découragés.

Porte haute en couleurs
Porte haute en couleurs

Aller à la plage dans les environs de Carthagène

La plage la plus connue est bien entendu la Playa Blanca, réputée être une des plus belles plages de Colombie. Le problème avec ce type de réputation, c’est que cela devient vite envahi par les touristes mais surtout par les complexes hôteliers et de restauration. Playa Blanca n’a pas dérogé à la règle. Célèbre pour son sable blanc (d’où son nom), la plage abrite aujourd’hui de nombreux bars, restaurants, transats, et la musique y est à fond les ballons toute la journée. Il est bien entendu possible de s’éloigner de tout cela. Mais après plusieurs jours de farniente à Rincón del Mar, nous avons fait l’impasse.

Aller prendre un bain de boue dans le volcan Totumo

Le volcan Totumo est connu pour être un endroit où l’on se baigne dans la boue. Cette activité est devenue hautement touristique, on y va surtout pour faire des photos de soi couvert de boue. Après avoir lu quelques articles sur l’activité, nous étions convaincus que nous pouvions la zapper sans regret.

 

Contraste au coin d'une rue
Contraste au coin d’une rue

Notre expérience de Carthagène des Indes

Parce que nous avons évité les activités touristiques telles que la Playa Blanca ou encore le volcan Totumo, nous avons évité les déceptions (ou peut-être les bonnes surprises ?!). Mais en nous limitant à l’enceinte des fortifications, nous n’avons pas été déçus. Après, tout n’est pas rose non plus…

L'écrivain Gabriel Garcia Marquez a souvent fait référence à Carthagène dans ses romans
L’écrivain Gabriel Garcia Marquez a souvent fait référence à Carthagène dans ses romans

Les côtes négatifs de Carthagène

Bien sûr, la ville est un peu touristique mais cela ne nous a pas dérangé. On se retrouve au final très souvent au calme dans les rues. Le plus gros inconvénient de Carthagène selon nous est le prix des restaurants et des hôtels. Difficile de manger à des prix raisonnables. Les chambres n’étaient pas données non plus mais nous avons trouvé un appartement à partager chez La Espagnola Boutique à 15 minutes à pied du centre pour COP$55.000 la nuit en chambre double.

Carthagène et sa mosaïque de couleurs

Malgré tout, Carthagène reste la ville parfaite pour flâner, se perdre dans ses dédales et son histoire. Les nombreuses places qui parsèment la ville vous amèneront facilement à siroter un verre (ou deux, ou trois…). D’ailleurs il est temps pour nous de vous laisser là 😉

Prochain rendez-vous : Baranquilla et son carnaval riche en couleurs !


COLOMBIEPour un voyage personnalisé et authentique en Colombie, prenez contact avec Charlotte, l’experte locale de TraceDirecte

Faites une demande de devis gratuite pour échanger directement avec elle, via votre espace client ou en l’appelant en Colombie avec un numéro gratuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :