Johannesbourg en 2 jours : un séjour autour de l’histoire du pays

Johannesbourg en 2 jours : un séjour autour de l’histoire du pays

Enfin, nous nous trouvons sur le sol africain et plus précisément à Johannesbourg ! Souvent boudée par les touristes qui lui préfèrent Cape Town, la ville est pourtant idéale pour se plonger dans l’histoire de l’Afrique du Sud. C’est aussi la seule métropole au monde à ne pas être localisée à proximité d’une source d’eau. Pas de mer, pas de lac, ni de cours d’eau. Nada ! Mais pourquoi développer une aussi grande ville dans les terres me direz-vous ? Eh bien, parce que Joburg ou Jozi comme on l’appelle ici, s’est très vite développée autour d’un matériau précieux à partir de 1886 : l’or. Johannesbourg est donc devenue la plus grande ville du pays avec ses 7 millions d’habitants et la ‘capitale’ économique. Allez, j’arrête avec la minute-infos sur la ville et vous dit plutôt comment nous avons occupé nos deux jours à Joburg.

Musée de l’Apartheid

Musée de l'Apartheid à Johannesbourg
Musée de l’Apartheid à Johannesbourg

Pour une rétrospective plus que complète sur la ségrégation raciale en Afrique du Sud, une visite au Musée de l’Apartheid s’impose à tout visiteur. Le musée est très bien organisé et vous offre une expérience intéressante dès votre entrée. Le première partie de la visite a lieu dehors et est très puissante. Nous retiendrons en particulier cette phrase :

Depuis un ancêtre il y a 200.000 ans, les humains modernes se sont aventurés en dehors de l’Afrique vers d’autres continents, peuplant ainsi le monde.

Nous sommes tous leurs descendants.

Musée de l'Apartheid à Johannesbourg
Musée de l’Apartheid à Johannesbourg

La seconde partie, en intérieur, est bien plus dense. Nous avions une tête ‘grosse comme ça’ en sortant mais cela en vaut la chandelle. Le musée retrace toute l’histoire de l’Apartheid en présentant d’abord les différentes communautés du pays, ensuite la naissance de l’Apartheid, la vie sous ce régime, sa « chute » – entre guillemets car, qu’on se le dise : la ségrégation est toujours présente dans le pays – et enfin le processus de réconciliation. Ce musée est selon nous l’étape incontournable pour connaître l’histoire du pays et ses enjeux actuels. De plus, le complexe du musée et le calme qui y règne invitent à la réflexion. On recommande !

Musée de l'Apartheid à Johannesbourg
Entrée du musée de l’Apartheid
Caricature de Zapiro sur le processus de réconciliation
Caricature de Zapiro sur le processus de réconciliation

Constitution Hill, le chemin vers la démocratie

Bâtie sur une colline en plein centre de Johannesbourg, Constitution Hill était un fort militaire, puis une prison dans laquelle ont été incarcérées de grandes figures telles que Nelson Mandela et Mahatma Gandhi. C’est aussi ici que se trouve la Cour Constitutionnelle du pays. C’est en son sein qu’a été rédigée la nouvelle Constitution de la République d’Afrique du Sud en 1996. Constitution Hill permet donc de faire état du passé pour mieux se tourner vers le futur.

Les African Steps, les marches qui relient le passé et le futur du pays
Les African Steps, les marches qui relient le passé et le futur du pays
'Cour Constitutionnelle' écrit dans les 11 langues officielles du pays
‘Cour Constitutionnelle’ écrit dans les 11 langues officielles du pays

Constitution Hill vaut vraiment le détour et le tour guidé inclut dans le prix de l’entrée est fascinant… Et rageant aussi. Etant donné que nous avons fait la visite le Jour de l’Africa Day, seule une section de la prison était ouverte au public : la section des hommes noirs, asiatiques et de couleur. Nous sommes malgré tout parvenus à nous infiltrer dans la section des femmes après la visite (Winnie Mandela a aussi été faite prisonnière ici).

Prison pour les hommes noirs, asiatiques et de couleurs
Porte vers le trou dans l’ancienne prison pour les hommes noirs, asiatiques et de couleurs à Constitution Hill

Le JAG : Johannesburg Art Gallery

Le JAG est connu pour être la plus grande galerie d’art de l’Afrique sub-saharienne. Mais attention, ne vous y méprenez pas… La galerie se visite en 20 minutes et compte peu d’oeuvres. On est loin de la taille des musée ou des galeries d’art d’Europe. Cependant, les oeuvres sont magnifiques voire puissantes. Le bâtiment du musée est en lui-même très joli mais malheureusement, il part en lambeau faute de maintenance.

Oeuvre de Jenny Nijenhuis au JAG
Projet créatif de Jenny Nijenhuis : Ces 3.600 slips étendus sur un fil à linge de 1,2 kilomètre représentent les 3.600 viols qui seraient commis chaque jour en Afrique du Sud.
Oeuvre de Stacey Gillian Are au JAG
Oeuvre de Stacey Gillian Are

Le quartier artistique de Mobaneng

Nous avions la chance de séjourner à Maboneng, un quartier très artsy de Johannesbourg. On y trouve de nombreux restaurants, bars, galeries d’art… Le tout dans un décor industriel. En effet, le quartier se composait à l’origine de bureaux et d’entrepôts. Aujourd’hui, il s’agit d’un quartier créatif et culturel très hypster (selon nous) où se côtoie la jeunesse dorée de Joburg. Il n’y a d’ailleurs que dans ce quartier que nous avons croisé quelques Caucasiens. Le complexe le plus connu de Maboneng est Arts on Main qui offre une vue sur la ville et rassemblent galeries d’art, studios privés, etc.

johannesbourg

Autre activités à Johannesbourg

La plupart des touristes complète son séjour à Johannesbourg par un tour guidé dans le township de SOWETO qui signifie SOuth WEstern TOwnship. Nous avons manqué cette activité car les tours n’ont pas lieu tous les jours. Néanmoins, ceci est un mal pour un bien car nous ne savons comment appréhender ce type de visites.

Enfin, le bus rouge Hop on Hop off est une activité prisée car elle permet de visiter la ville en toute sécurité si vous n’êtes pas véhiculé.

Conseils pratiques pour organiser votre séjour à Johannesbourg

  • Louez une voiture ! Mais assurez-vous d’avoir un parking sécurisé inclus dans la location de votre hébergement. Nous comptions toujours sur les Uber et les taxis et à la longue, cela était frustrant de ne pas pouvoir nous déplacer à notre guise.
  • Si vous souhaitez faire un tour guidé de la ville, NE PASSEZ PAS par cette agence qui n’opère plus depuis plusieurs années : Free Walking Tours. Nous nous sommes fait avoir et avons attendu le parapluie vert pendant longtemps…
  • Si vous voulez séjourner à SOWETO, il existe de très bonnes auberges de jeunesse dans le township. Les auberges organisent pas mal d’activités, ce qui vous permet aussi de profiter de la ville en toute sécurité.
  • L’entrée du Musée de l’Apartheid coûte R95 (6,50 €). Comptez quatre heures de visite !
  • La visite de Constitution Hill coûte R80 (5,50 €) et inclut une visite guidée.
  • Le JAG est un musée gratuit.
johannesbourg
Oeuvre au JAG

Conclusion sur notre séjour à Johannesbourg

Nous avons eu du mal à apprécier notre séjour à 100%. Johannesbourg ayant un taux de criminalité élevé, nous étions constamment sur nos gardes et surtout, nous nous sentions mal à l’aise. Mal à l’aise de faire partie de la clientèle ‘blanche’ qui se fait toujours servir par les Noirs… C’est d’ailleurs la toute première chose qui nous a frappés : aucun Blanc n’occupe les postes de serveurs, réceptionnistes, caissiers, agents d’entretien ou encore chauffeurs de taxi ou Uber…

Antoine, qui ne se fondait clairement pas dans le décor malgré son bronzage travaillé, ne laissait pas les locaux indifférents. Nous étions d’ailleurs souvent dévisagés et sollicités par les mendiants. Cependant, nous n’avons aucune expérience négative à déplorer.

Avant d’arriver en Afrique du Sud, il faut selon nous être préparé psychologiquement. Il faut prendre la mesure des problèmes sociaux, du lourd passé du pays, des inégalités qui persistent et surtout de l’apartheid qui est toujours sous-jacent. Nous avons souvent eu des grands moments de poussée de colère envers les injustices du pays passées et présentes. L’Afrique du Sud a encore un long chemin à parcourir avant que l’on puisse réellement l’appeler la nation Arc-en-ciel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :